IBM, la compagnie qui valait presque 100 milliards de dollars

Cloud

Big Blue clôt 2010 sur les chapeaux de roues, en signant un dernier trimestre record. Il permet à la compagnie de frôler les 100 milliards de dollars de chiffre d’affaires sur l’année.

IBM vient de publier les résultats de son quatrième trimestre fiscal 2010. La compagnie enregistre un chiffre d’affaires record de 29 milliards de dollars, en hausse de 7 % par rapport au quatrième trimestre 2009. Le bénéfice net sur la période se fixe à 5,3 milliards de dollars (+9 %), soit 4,18 dollars par action (+16 %).

Les branches qui progressent le plus sont celles liées aux mainframes (+69 %) et aux systèmes et technologies (+21 %). La section logiciels se défend bien (+7 %), mais est plombée par les solutions de gestion du cycle de vie des produits. Sans elles, cette activité serait en hausse de 11 %. Notez que tous ces chiffres auraient pu être encore meilleurs si le dollar n’avait pas chuté face aux autres monnaies (en particulier l’euro).

Ces résultats exceptionnels permettent à la compagnie de boucler l’année avec brio. Elle enregistre ainsi un chiffre d’affaires de 99,9 milliards de dollars (+4 %) sur 2010, pour un bénéfice net de 14,8 milliards de dollars (+10 %), soit 11,52 dollars par action (+15 %). La marge est – elle aussi – en hausse à 46,1 %. IBM commence par ailleurs l’année en beauté, puisque son trésor de guerre se chiffre aujourd’hui à 16,3 milliards de dollars. De quoi lancer sereinement de nouveaux investissements… ou d’effectuer de nouvelles acquisitions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur