IBM lance System X 3, la virtualisation de serveurs x86

Régulations

Comment virtualiser à grande échelle des serveurs X86 répartis par centaines voire un millier sur un réseau d’entreprise? IBM a enrichi sa solution, “System X” et un logiciel ad hoc -une évolution de sa X-Series

La mobilisation de ressources “système” dans une entreprise va de plus en plus s’appuyer sur des solutions de virtualisation. Ce n’est plus théorique. Cela fonctionne…

A preuve, chez IBM, la solution apportée par le logiciel ?Consolidated Discovery and Analysis Tool? ou CDAT: il permet d’identifier les possibilités de consolidation ou de virtualisation d’une grande quantité de serveurs X86 -il est question d’un millier! -sur un même réseau d’entreprise. IBM remet à jour sa solution, la rebaptise et la rend conforme à la nouvelle réglementation européenne sur les produits nocifs (RoHS, applicable au 1er juillet 2006: voir ci-après). Cette offre revue et corrigée repose sur la 3è génération de son architecture “système X3. Le constructeur est désormais capable de déployer et de répartir des applications -gourmandes ou non en traitement informatique- sur un millier de serveurs X86. Big Blue affirme que jusqu’à 1.000 machines virtuelles peuvent être paramétrées en une seule journée. Des enquêtes internes montrent que plus de la moitié des clients X86 prévoient d’utiliser des solutions de virtualisation pour optimiser les ressources de leur parc de serveurs. Pour cette nouvelle offre, Big Blue s’est appuyé sur un “solide partenariat avec VMware” et sur les développements de sa propre technologie “Virtualization Engine”. La solution proposée est toute intégrée : elle comprend, concentrée sur une seule “pile”, le matériel, un hyperviseur et un système d’exploitation. Le logiciel d’application peut être ajouté à la demande. On considère généralement qu’un serveur X86 n’est utilisé qu’à hauteur de 10 à 15% de ses capacités. Avec une telle solution de serveurs virtuels, les capacités “système” seraient multipliées par 4 ! Un argument de poids pour les applications manipulant de lourdes bases de données -logiciel intégré ERP ou bases commerciales CRM, etc. Le logiciel CDAT permet de visualiser sur un même écran ou “tableau de bord”, toutes les ressources systèmes actives ou inactives. Le système scrute systèmatiquement tous les serveurs connectés -tous y compris ceux, mainframes ou pas, fonctionnant sous Windows Server, Unix, Linux… Il dessine une représentation de la topologie existante en relevant le système d’exploitation, les taux et les performances d’utilisation. A partir de là, le système en déduit les gains possibles, les économies réalisables. Trois configurations disponibles en mai , et conformes ‘RoHS’

Cette offre de virtualisation /consolidation de serveurs X86 sera disponible en mai. Elle se décline en trois versions, qui prennent le relais de précédentes références: · System x3950 (précédemment x460): partitionnement et haute disponibilité pour applications critiques (bases de données, application ERP, consolidation de serveur…). Prix 17.499 dollars. · System x3850 (précédemment x 366): un serveur à 4 processeurs 64 bits, avec logiciels d’application “mid-tier”. A partir de 6.999 dollars. · System x3800 (précédemment x260): un serveur multi-applications, avec d’importantes capacités de stockage, destiné notamment aux sites d’agence distants. A partir de 4.999 dollars. Ces serveurs, ainsi rebaptisés et mis au goût du jour, sont compatibles avec la nouvelle réglementation européenne, dite RoHS (Restriction of hazardous substances) sur la non-utilisation de substances nocives (plomb, mercure, cadmium… six au total).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur