IBM lance une offre cloud basée sur OpenStack

Cloud
IBM logo (crédit photo © Tomasz Bidermann - shutterstock)

Premier produit d’une vague de solutions reposant sur des standards, IBM SmartCloud Orchestrator est une offre de gestion des clouds privés basée sur OpenStack.

IBM profite de l’évènement Pulse 2013 pour lancer une offre de cloud privé basée sur OpenStack – IBM SmartCloud Orchestrator – dont l’objectif est de simplifier la gestion et l’intégration des infrastructures.

OpenStack permet ici essentiellement de pouvoir utiliser tout type d’hyperviseur (KVM, Xen, Hyper-V ou ESX) sans avoir à se préoccuper de problèmes de compatibilité et de pouvoir échanger avec d’autres solutions de management cloud compatibles. Une première avancée moins modeste qu’il n’y parait.

Capitalisant sur l’expérience auprès des clients, la firme joue pleinement la carte de l’expertise intégrée, tout comme avec ses serveurs Pure Systems. Proposer des solutions avec le savoir-faire à portée de clic.

Un chef d’orchestre complet

SmartCloud Orchestrator permet de concevoir des services cloud en quelques clics en s’appuyant des modèles prédéfinis et paramétrables. Via l’interface graphique, l’utilisateur pourra définir une séquence de taches à automatiser.

L’application peut également automatiser le déploiement et la gestion du cycle de vie d’une application sur le cloud. Ce qui pourra se révéler fort utile pour la maintenance applicative, mais aussi dans un avenir plus proche qu’on ne le pense, avec la multiplication d’applications cloud qu’il faudra bien faire disparaitre, si possible automatiquement, en fin de vie.

L’interface graphique permet de provisionner ou d’automatiser l’allocation de ressources (processeur, stockage, réseau) et de les combiner avec des services.

Bien entendu, la solution facilite les développements d’interfaces pour divers services cloud, ce qui ne manquera pas de séduire l’écosystème de partenaires IBM.

Enfin, l’incontournable portail en ‘self-service’ de services cloud avec mesures précises et définition de politiques tarifaires est également au rendez-vous.

Automatisation et consommation simplifiée de services devraient séduire les entreprises en recherche d’amélioration de productivité des informaticiens et de facilité d’accès aux ressources.

Plus de détails sur les annonces cloud d’IBM se trouvent dans cet article de SiliconDSI : « Pulse 2013– SmartCloud Orchestrator : IBM joue la symphonie inachevée des standards »

Crédit photo : © Tomasz Bidermann – Shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – IBM le doyen de l’industrie IT


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur