IBM : le microscope MRFM, des millions de fois supérieur à l'IRM

Cloud

Les clichés de l’appareil seraient 100 millions de fois plus fins que ceux des IRM actuels

IBM lance ni plus moins que l’imagerie à “résonance magnétique précise “ à l’échelle nanométrique. Les chercheurs de Big Blue se sont associés au Centre d’études de l’échelle nanométrique de l’université de Stanford. (Center for Probing the Nanoscale). Leurs travaux marquent une formidable avancée technologique dans le secteur de la biologie moléculaire et des nanotechnologies.

La technique utilisée est appelée MRFM pour “magnetic resonance force microscopy

“. Elle repose sur la capacité à détecter des charges magnétiques ultra-légères.

Désormais, les chercheurs vont pouvoir bénéficier d’une résolution à cette très petite échelle (1 milliardième de mètre) pour leurs travaux. Biologistes et bio-techniciens vont pouvoir étudier les interactions des protéines et ainsi enregistrer des progrès spectaculaires dans le domaine médical et des bio-technologies. Car des protéines aux circuits intégrés, le champ se rétrécit. On sait, par exemple, qu’IBM, dans son laboratoire de Zurich, travaille également dans ce domaine frontière entre biologie et nano-technologies.

Le vice-président de la stratégie d’IBM Recherche triomphe : “Cette technologie est une révolution dans la manière que nous avons de voir les virus, les bactéries, les protéines et bien d’autres éléments biologiques“.

Pour rappel, l’IRM (imagerie par résonance magnétique nucléaire), que l’on appelle communément le scanner

médical, est apparue au début des années 80 (*).

Le travail des chercheurs d’IBM se voit donc récompensé puisque cela fait bientôt une décennie qu’ils sont pionniers dans les technologies utilisant l’IRM. Ils ont pu montrer une mosaïque représentant une molécule de tabac long de 18 nanomètres. Une première.

Déjà en 1986, deux chercheurs d’IBM, Gerd Binnig et Heinrich Rohrer, avaient été récompensés par le Prix Nobel de physique pour l’invention du microscope à tunnel.

Nul doute que cette nouvelle avancée aura des répercutions dans de nombreux secteurs de la recherche.

___

(*) IRM ou imagerie par résonance magnétique nucléaire (IRM) est une technique d’imagerie médicale d’apparition récente (début des années 1980) permettant d’avoir une vue en 2D ou en 3D d’une partie du corps, notamment du cerveau. Elle repose sur le principe de la résonance magnétique nucléaire (RMN) : en appliquant une combinaison d’ondes électromagnétiques à haute fréquence sur une partie du corps et en mesurant le signal réémis par certains atomes (comme l’hydrogène), il est possible de déterminer la composition chimique et donc la nature des tissus biologiques en chaque point du volume imagé(source : Wikipedia).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur