IBM poursuivi pour avoir collaboré avec la NSA

Régulations

Le fonds de pension de la Louisiane attaque aujourd’hui IBM dont il est actionnaire. Les liens entre la firme et la NSA auraient amené à une chute significative de son chiffre d’affaires en Chine.

IBM est poursuivi par l’un de ses actionnaires pour avoir collaboré avec la NSA dans le cadre du programme de surveillance à grande échelle PRISM.

Depuis que l’affaire a été dévoilée par le lanceur d’alerte Edward Snowden, les ventes d’IBM sur le marché chinois auraient plongé. Le manque a gagner pour IBM serait de plus de 12 milliards de dollars, explique l’actionnaire, le Louisiana Sheriffs’ Pension & Relief Fund, un fonds de pension public.

Les résultats de la firme au dernier trimestre font en effet apparaître une baisse de 22% des ventes en Chine pour Big Blue (-40% pour les ventes de matériel). Les sociétés américaines ont certes du mal à pénétrer le marché chinois, mais cette baisse soudaine semble plutôt suspecte et pourrait être la conséquence des récentes révélations d’Edward Snowden.

Des relations tendues

Si les grandes entreprises américaines du monde IT sont suspectées de collaborer avec les agences de renseignement, il en va de même avec leurs homologues chinois. Ainsi, les États-Unis accusent certaines sociétés chinoises de mener des opérations d’espionnage pour le compte de leur gouvernement.

De guerre lasse, Huawei aurait ainsi décidé de stopper ses activités d’équipementier réseau aux États-Unis (voir « Le ton monte entre Huawei et les Etats-Unis »). Sur le terrain économique, les deux pays semblent aujourd’hui au bord de l’affrontement…

Crédit photo : © Treenabeena – Fotolia.com


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – IBM le doyen de l’industrie IT


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur