IBM présente le super ordinateur refroidi à l'eau

Régulations

Le Power 575 ‘Bluefire’ et ses 76 téraflops entrent en scène

IBM présente le premier-né de sa nouvelle gamme de super ordinateurs Bluefire, refroidis à l’eau. Le Power 575 Hydro-Cluster sera installé au NCAR (National Center for Atmospheric Research) à Boulder, dans le Colorado.

Des plaques de cuivre refroidies à l’eau ont été disposées sur chacun des 4 064 processeurs Power6, et IBM affirme que son nouveau système de refroidissement consomme environ 33 % d’énergie en moins qu’un système classique de refroidissement par air.

Le Power 575 est équipé de 12 To (12 Téraoctets soit 12 000 Go) de mémoire et 150 To d’espace de stockage sur disque, et peut traiter les données à une vitesse de pointe de 76 téraflops (76 billion d’opérations en virgule flottante par seconde).

Cet ordinateur est considéré comme l’un des 25 super calculateurs les plus puissants au monde et le NCAR s’attend à ce que le nouveau système triple sa capacité de traitement. Le NCAR prévoit d’utiliser le nouveau super-ordinateur pour la modélisation des variations climatiques, le calcul de la probabilité de sécheresse, et les effets du réchauffement de la planète sur les ouragans.

“Bluefire est à la pointe de la technologie de traitement haute performance”, déclare Tom Bettge, directeur des opérations et services du Computational and Information Systems Laboratory au NCAR. “La présence d’appareils extrêmement rapides est un élément essentiel pour la recherche dans des secteurs comme les variations climatiques et la formation d’ouragans et autres tempêtes de grande ampleur. Les scientifiques vont pouvoir affiner leurs calculs, étudier des problèmes vitaux avec une plus haute résolution et une plus grande complexité, et obtenir des résultats encore plus rapidement.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur