IBM qui rit, Apple qui surprend

Cloud

Big Blue dégage un bénéfice net de 1,7 milliard de dollars pendant que la firme à la pomme divise le sien par deux

La séance a été particulièrement défavorable aux SSII.

GFI Informatique a chuté de -4,36 %, Steria -3,76 %, Atos Origin -2,17 %, Sopra Group -1,17 %. La Bourse de Paris s’est redressée, mais n’a pas rattrapé la perte enregistrée la veille. Le CAC 40 a progressé de 0,56 % à 4.941,73 points. La Bourse de New York, sous l’effet des inquiétudes sur les résultats d’entreprises avec une saison trimestrielle mal engagée et de nouvelles tensions géopolitiques au Proche-Orient, s’est largement inscrite dans le rouge. Le Dow Jones a reculé de -1,09 % à 11.013,18 points et le Nasdaq de -1,81 % à 2.090,24 points. Le Département américain du Commerce affiche un déficit commercial en mai de 63,84 milliards de dollars. C’est inférieur aux attentes mais supérieur au déficit d’avril, 63,34 milliards. Le dollar s’est légèrement redressé après la publication du déficit commercial américain, à 1,2699 dollar pour 1 euro. Le cours du pétrole a continué de progresser, à 74,95 dollars le baril de brut léger, après la publication de la baisse à l’ampleur inattendue des stocks américains. EADS a confirmé qu’il n’a enregistré aucune annulation de commande sur l’Airbus A380, et que la conception de l’A350 serait revue afin de prendre en compte le succès du Boeing 787 Dreamliner. Le titre a gagné 1,22 %. Après la chute imposée par l’avertissement de Lucent, Alcatel s’est repris et a progressé de 0,22 %. Les technos n’ont majoritairement pas suivi le mouvement haussier, à l’image des SSII. Infogrames a perdu -1,89 %, Dassault Systèmes -1,22 %, France Telecom -0,54 %, Oberthur CS -0,37 %, Altran -0,32 %, Iliad -0,31 %, STMicroelectronics -0,17 %. A la hausse, Soitec 1,78 %, Capgemini -1,66 %, Thomson 1,29 %, Business Objects 0,83 %, Gemalto 0,76 %, Alten 0,63 %, Ubi Soft 0,08 %. A Walt Street, le titre Microsoft a reculé de -1,95 % après l’annonce d’une amende de 280,5 millions d’euros pour non respect des décisions de la Commission européenne. L’annonce du retour de Sun Microsystems sur les ‘blade’ et d’un nouveau serveur devenu supercalculateur a profité au titre qui a progressé de 2,56 %. L’éditeur de logiciels de sécurité Secure Computing a plongé d’un spectaculaire -38 % après la publication d’un ‘profit warning’ sur ses résultats. Les technos américaines ont accompagné et accéléré la baisse des marchés : Apple -4,83 %, Dell -4,44 %, Intel -4,23 %, Adobe -3,36 %, Amazon.com -2,89 %, Applied Materials -2,85 %, HP -2,67 %, Cisco -2,30 %, Oracle -2,20 %, eBay -2,09 %, Google -1,72 %, IBM -1,29 %, Symantec -0,67 %. Quelques hausses, Electronic Arts 1,36 %, Yahoo 0,63 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur