IBM racheterait la SSII indienne Satyam

Logiciels

Big Blue, déjà mentionné plusieurs fois, prendrait ainsi 51% d’un concurrent pour… pas cher

Désir ou réalité? Les actuels responsables de la SSII indienne Satyam ont laissé entendre ce 5 mars qu’IBM était revenu au premier rang de ses acquéreurs possibles.

Après le scandale financier qui a mis la société de Hyderabad à genoux en décembre dernier (fraude portant probablement sur un milliard de dollars de chiffre d’affaires douteux), Big Blue serait cette fois bien accueilli, alors que depuis 2 ans, il était catalogué comme concurrent proposant une OPA hostile…

Selon le quotidien indien Business Standard, IBM serait le mieux placé (ou le plus désiré?), sur ce dossier, en concurrence avec Larsen & Toubro (L&T), actuel actionnaire à hauteur de 12%, et le groupe Spice (BK Modi).

A la fin de semaine dernière, la direction de Satyam avait communiqué officiellement les conditions obtenues des autorités de régulation indiennes pour enclencher une offre publique de vente : l’acquéreur devra acheter au minimum 31% du capital à la signature puis 20% supplémentaires (soit 51% du capital) après une nouvelle offre “ouverte” dans les trois ans, sur la base du même prix de l’action.

Ni Accenture, ni HP ne semblent se positionner sur ce dossier.

Une acquisition par IBM (activité GTS, Global Technlogy Services) est plus que plausible : probable. Car Big Blue ne cachait pas depuis 2006 que Satyam figurait sur sa liste de concurrents OPAbles en Inde (à côté d’Infosys et Wipro), suite au rachat de Daksh, en 2004, une autre SSII indienne spécialisée elle aussi dans les services de back-office IT – et qui permet à

Big Blue de détenir aujourd’hui déjà 10,8% de ce marché en Inde, où le groupe emploie, en tout, 73.000 personnes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur