IBM retire sa plainte contre SCO

Régulations

Nouveau rebondissement dans l’affaire qui oppose SCO à IBM sur l’éventuelle usurpation de droits Unix dans Linux. IBM abandonne sa plainte pour infraction à ses brevets par SCO

Sommes-nous à la veille d’une résolution à l’amiable du conflit qui oppose SCO, le propriétaire des droits d’Unix, à IBM, qu’il accuse d’avoir placé dans Linux du code Unix couvert par les doits de SCO ?

Rien n’est moins sûr ! En revanche, IBM semble prêt à donner un coup d’accélérateur afin de réduire les délais pour la résolution du conflit qui l’oppose à SCO. Rappelons qu’après la plainte déposée par SCO contre IBM, considérée comme une attaque en règle contre Linux et sa communauté, IBM avait riposté par une nouvelle plainte contre SCO pour infraction de brevets IBM. C’est cette plainte que IBM abandonne. Sans pour autant cesser de croire que SCO a bien enfreint des brevets valides. IBM a confirmé que par cette action, il souhaite accélérer le dossier. Il s’est aussi engagé à demander à ce que SCO cesse de ralentir le dossier en multipliant les demandes de dépositions d’IBM. En revanche, IBM a indiqué que s’il gagnait, il n’aurait aucune chance de récupérer du ‘cash‘ de SCO, car les ventes de ce dernier sont devenues? ridiculement basses. La décision de Big Blue ne met pas fin à la procédure initiale. Et il est peu probable qu’elle réduise énormément les délais de traitement d’un dossier qui ne finit plus de s’enliser. A moins bien entendu qu’une entente à l’amiable, à coup de millions de dollars, n’y mettre définitivement fin, rapidement…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur