Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

Roadrunner démantelé, la fin du premier géant du calcul

C’est au Los Alamos National Laboratory qu’IBM livrait en 2008 le super-ordinateur le plus rapide du moment, le Roadrunner.

De la bombe nuclèaire au big bang

Destiné aux simulations d’armes nucléaires, après que les Etats-Unis aient renoncé à faire péter physiquement des bombes pour valider leurs technologies nucléaires militaires, Roadrunner est entré dès qu’il a été opérationnel au Top500 des supercomputer, dont il a occupé la tête trois fois.

Roadrunner s’est également illustré dans la recherche génétique et la simulation du Big Bang. Dans ce dernier domaine, il a permis la simulation de 64 milliards de proto-galaxies alignant chacune un milliard de soleils.

1024 petaflops

Il faut dire que Roadrunner est une bête de course : 6 562 processeurs AMD Opteron dual-core et 12 240 composants IBM Cell (celui qui équipe la console PS3 de Sony), réunis dans 278 serveurs en rack spécialement réfrigérés. Un assemblage technologique qui lui a permis d’être le premier à dépasser le petaflop (million de milliard opérations à virgule flottante par seconde – FLoating point Operations Per Second), avec 1024 petaflops en 2008.

Pour comparaison, le supercalculateur Titan de Cray, avec ses 18 688 noeuds intégrant chacun un processeur AMD 16 cœurs et un GPU Nvidia Tesla, a atteint le record de 17,59 petaflops.

Pionnier dans de nombreuses technologies, Roadrunner a initié de nouveaux modèles d’utilisation des processeurs et des composants qui sont associés aux serveurs.

Un dernier baroud d’honneur, pour la mémoire !

Devenu obsolète, Roadrunner sera démantelé dans un mois. Un mois qui sera consacré à une dernière mission, l’expérimentation des technologies de compression mémoire… qui équiperont certainement les futurs super-ordinateurs.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes

Recent Posts

Cambridge Analytica, le retour : Zuckerberg poursuivi aux États-Unis

Un procureur américain considère Mark Zuckerberg personnellement responsable des conséquences de l’affaire Cambridge Analytica sur…

2 jours ago

ITSM : EasyVista change avec Patrice Barbedette CEO

Patrice Barbedette (ex-Oracle) pilote la nouvelle phase de croissance d'EasyVista en Europe et à l'international,…

2 jours ago

Gestion de données : Databricks muscle sa direction juridique

Databricks a recruté sa responsable juridique et vice-présidente chez DocuSign pour soutenir l'exigence de conformité…

2 jours ago

Microsoft Build 2022 : beaucoup d’IA…et du Metavers au menu

A l’occasion de Build, sa conférence annuelle dédiée aux développeurs, Microsoft a fait la part…

2 jours ago

Taxe GAFA : pas avant 2023…au mieux

Très attendue, la réforme de taxation internationale des géants du numérique - dite taxe GAFA…

2 jours ago

DevOps : GitLab 15 parie gros sur l’observabilité

Avec la v15 de sa plateforme, GitLab ambitionne d'améliorer sa proposition de valeur dans la…

3 jours ago