IBM s’affiche comme supporter de l’architecture SOA

Régulations

Un point sur les orientations d’IBM sur les services avec avec Jérôme Carrasco, chef de marché Websphere: au programme, SOA, standards, interopérabilité et Eclipse

IBM reste un acteur incontournable des architectures de services orientées objets (SOA) dans une dynamique d’intégration. Les enjeux de ce marché sont multiples, en particulier économiques. Et technologiques à travers la standardisation et l’interopérabilité.

La refonte de notre offre passe par une nouvelle approche métiers. Nous la recomposons à partir d’applications existantes, de refonte des processus, de standards et de services“, nous confirme Jérôme Carrasco, chef de marché IBM Websphere. “Nous avons adopté une approche de ‘componantisation’ (Componant Business Modeling), destinée à identifier les composants métiers et d’industries“. Refonte aussi sur l’infrastructure, la référence au c?ur de la plate-forme Websphere. “Notre approche est tactique et stratégique, adaptée à la demande du client. A l’exemple des services Web, qui proposent des fonctions réutilisables pour créer une ‘chorégraphie’ de services“. Cette double approche permet à IBM d’aller plus ou moins loin dans le sens des attentes de ses clients. D’une démarche résolument services à des orientations services au sens large, avec des services flexibles de systèmes d’information et de standardisation des interfaces (WSDL) ou des échanges (SOAP ou BPEL). “C’est un engagement fort d’organisation et de standardisation. Nous participons d’ailleurs activement à de nombreuses commissions de standardisation. Par exemple autour de J2EE, et de BPEL, que nous avons créé avec Microsoft pour les interactions entre services“. Eclipse est le socle de cette offre refondue, un environnement, une plate-forme unique de développement. Mais il faut aussi un environnement d’exécution et de déploiement unique, et ce sera J2EE associé à Websphere Application Server. “Le SOA apporte l’ouverture et l’interopérabilité, en particulier avec l’emploi de standards ouverts. IBM propose un bus de services d’entreprises qui offre la médiation, le routage et le transport, avec les annuaires, la connexion aux services les plus courants, comme SAP ou Oracle, et les frameworks“. Et en matière de sécurité ? “Nous nous appuyons sur des normes, même si beaucoup d’entre elles restent à publier. Surtout pour sécuriser le serveur d’applications. Nous disposons aussi de Tovoli, et de sa solution ‘identity management’ de gestion des identités“. Loin d’être inactif, IBM prépare le futur. “Nous allons enrichir notre architecture de référence. Nous offrirons des services BCS et la mise en ?uvre de modélisations à haut niveau. Nous avons intégré l’orientation SOA dans notre environnement de développement Rational. Et nous continuerons d’évoluer vers plus de standards“.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur