IBM se dit prêt à entrer dans une nouvelle phase de croissance

CloudRégulations

Cloud et analytique seront au cœur de la nouvelle phase de croissance d’IBM, prédite par Virginia Rometty, CEO de la firme américaine.

Ces derniers mois, IBM ne s’est pas montré très performant en termes de résultats financiers. Après une année 2013 en demi-teinte (« Résultats financiers 2013 : mauvaise année pour IBM »), la firme démarre l’année 2014 avec une baisse de ses revenus (« Résultats : la glissade d’IBM se poursuit »).

Pourtant, Big Blue se dit en ordre de marche pour une croissance prochaine de son chiffre d’affaires. C’est du moins ce qu’explique la patronne de la société, Virginia Rometty, dans le cadre d’un entretien accordé au New York Times. Elle précise que les dirigeants d’IBM ont maintenant une vision claire de la situation, qui devrait permettre d’aborder une autre phase de croissance.

Cloud et analytique

« Nous transformons la société pour la prochaine décennie, explique-t-elle. Ce n’est pas un travail d’un an, en particulier pour une entreprise pesant des centaines de milliards de dollars. »

La patronne d’IBM répond ainsi aux critiques des analystes, qui regrettent que la firme soit si peu active sur le marché du cloud computing. La machine semble toutefois aujourd’hui lancée, avec la récente présentation d’une place de marché de solutions IaaS, PaaS et SaaS (voir « IBM lance un catalogue de services cloud en renforçant son PaaS »).

La firme a su également placer ses pions sur l’échiquier du big data, via l’analytique et les solutions d’informatique cognitive. À cet effet, Watson est devenu une business unit indépendante en début d’année 2014 (voir « Watson (IBM) devient une business unit à 1 milliard de dollars »).

Enfin, IBM a su se débarrasser de ses branches les moins rentables. La société a ainsi revendu son activité serveurs x86 au géant chinois Lenovo.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – IBM le doyen de l’industrie IT


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur