IBM se lance dans l’électronique automobile

Régulations

En signant un contrat avec l’un des plus gros équipementiers automobiles occidental, IBM entre sur l’énorme marché de l’électronique automobile embarquée

L’accord sur cinq ans signé avec l’équipementier automobile occidental Magna Electronics marque l’entrée du géant de l’informatique et des semi-conducteurs sur ce marché gigantesque et stratégique.

Les deux acteurs ambitieux vont concevoir des systèmes électroniques, des logiciels et confronter leurs compétences d’ingénierie afin d’élargir l’offre de l’équipementier en matière de systèmes informatiques embarqués sur les véhicules.

Qu’il s’agisse de développer des solutions électroniques ou de développer les logiciels qui les accompagnent, IBM profitera de l’expertise de Magna Electronics pour renforcer son expertise dans le domaine hautement concurrentiel, mais aussi très riche, de l’industrie automobile.

L’électronique des véhicules et les logiciels avancés sont devenus cruciaux pour les fabricants d’automobiles et leur capacité à différencier leurs produits sur un marché de plus en plus compétitif“, a indiqué Adalio Sanchez, directeur général de la division Technology Collaboration Solutions d’IBM.

L’électronique automobile est un marché gigantesque et très fortement concurrentiel où s’affrontent de nombreux acteurs de l’industrie. En revanche, il concerne une branche spécifique des semi-conducteurs, l’électronique embarquée, avec des géants comme Freescale ou Philips, ou encore pour le logiciel Wind River.

Au moment où les géants du PC comme Intel ou Microsoft se tournent vers le marché de l’électronique grand public, on comprend qu’IBM s’intéresse à l’automobile, qui pourrait représenter un nouveau relais de croissance?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur