IBM s’empare de l’expert en sécurité Trusteer

LogicielsSécurité

En s’emparant de Trusteer, IBM va renforcer la sécurité de ses solutions, notamment dans le cadre des transactions financières et e-commerce.

IBM a annoncé, le 15 août, l’acquisition de Trusteer. La start-up israélienne développe des solutions visant à lutter contre la fraude financière et les menaces de sécurité en général.

Les technologies de Trusteer se distinguent en s’attachant à analyser le comportement des ressources, applications et données, pour en bloquer, ou non, l’exécution et cela en temps réel depuis le terminal utilisateur. Une protection préventive, apportée par la plate-forme transactionnelle, que n’offrent pas nécessairement les solutions de protection réseau traditionnelles. Une dizaine de banques majeures aux Etats-Unis et autant au Royaume-Uni sont clientes de Trusteer.

Une couche supplémentaire de sécurité

Une technologie qu’IBM entend intégrer dans ses solutions, de sécurité et plate-forme e-commerce notamment, et l’appliquer, « rapidement », à l’ensemble de ses services à l’échelle planétaire pour renforcer la sécurité, et donc la confiance, de ses clients.

« L’expertise et la technologie supérieure de Trusteer dans la défense du terminal de l’entreprise et la prévention des logiciels malveillants aideront nos clients à travers toutes les industries face aux menaces en constante évolution auxquels ils sont confrontés, indique Brendan Hannigan, directeur général, division Security Systems d’IBM. Ensemble, avec les capacités d’IBM en matière de détection avancée des menaces, d’analyse et d’assainissement, nous serons désormais en mesure d’offrir à nos clients plusieurs couches supplémentaires de défense contre les attaques sophistiquées. »

Un nouveau centre de développement

Parallèlement à l’opération, IBM évoque l’ouverture d’un nouveau laboratoire en Israël en marge des centres de R&D locaux de Big Blue. Ce nouveau laboratoire réunira plus de 200 chercheurs issus d’IBM Research et de Trusteer pour développer des applications de sécurité mobiles. La sécurité reste donc plus que jamais un enjeu majeur dans l’offre d’IBM.

Le montant de l’acquisition n’a pas été communiqué mais le chiffre de 800 millions de dollars circule dans la presse américaine.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – IBM le doyen de l’industrie IT


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur