IBM sera moins transparent sur les emplois ‘off-shore’

Régulations

Un ‘mémo’ des ressources humaines d’IBM incite l’encadrement à ne pas jouer la transparence sur la réalité de la migration des emplois technologiques

Selon le Wall Street Journal, 3.000 emplois technologiques américains d’IBM devraient ‘migrer’ vers la Chine, l’Inde ou le Brésil en 2004. Le fabricant, lancé dans un vaste plan “off-shore”, tente désormais de l’occulter.

Un mémo interne émanant des ressources humaines, que le Wall Street Journal a pu se procurer, révèle qu’IBM prépare ses managers à répondre aux critiques à partir de scripts tout prêts. Big Blue incite donc ses managers à “ne pas être transparent” sur le phénomène, et à “nettoyer” les informations, en particulier en leur conseillant de ne pas employer des expressions comme “onshore” ou “offshore” auprès des employés. Le mémo est révélateur des attentes d’IBM dans ses pratiques d’outsourcing. Un programmeur chinois avec une expérience de trois à cinq ans ne va coûter à la firme que 12,50 dollars de l’heure, contre 56 dollars pour un employé américain. De quoi réaliser d’ici à 2006 une économie annuelle de 168 millions de dollars!


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur