IBM Tech Software 2012 Paris : un kaléidoscope du logiciel

Logiciels
IBM France, Tech Software 2012_Bois Colombes

IBM France a déplacé 1200 visiteurs fin août, durant ses 3 journées Tech Software 20102 dédiées au logiciel. Également, l’occasion de pointer les innovations comme PureApplication System et les ‘Serious games’

Big Blue, on l’oublie parfois, s’inscrit parmi le trio des grands champions mondiaux du logiciel – après Microsoft, aux côtés d’Oracle. Cette activité, chez IBM, dépasse les 15 milliards de dollars.

D’où l’importance qu’IBM donne à ses journées Tech Software 2012, qui viennent de se tenir les 29, 30 et 31 août sur son nouveau campus de Bois-Colombes. Pas moins de 1200 visiteurs s’y sont rendus pour assister, à la carte, à 138 sessions aux thématiques très diverses.

Ces sessions étaient proposées par grands secteurs d’activité (automobile, aéronautique, banque, assurance, énergie, télécoms, secteur public…), mais également par thématiques (business analytics, solutions collaboratives, sécurité, ECM – ou Enterprise content management) ou encore par technologies ou familles de produits (Websphere AIM, Rational, Tivoli, Systems z…).

Un ensemble de stands était réservé aux sponsors, dont trois “platinum” : Arrow (conception et ventes de solutions d’infrastructure), Cognizant (conseils et services IT, avec 140.000 collaborateurs et 6 milliards de chiffre d’affaires !) et le cabinet EXL Decision (expert en business analytics).

Les autres sponsors – “gold” – n’étaient autres qu’ActiWeb (experts Lotus Domino, hébergeur SaaS IBM Lotus), la société de services ASI, le grossiste à valeur ajoutée Best’Ware, ainsi que Capgemini, D.FI (intégrateur, comptant 290 collaborateurs, en charge de projets de transformation IT) et Sopra Group (14.000 collaborateurs, un milliard de chiffre d’affaires).

Vitrine pour l’association GUIDE Share France

Ces trois journées, en concentré, ont été l’occasion de mettre en avant les travaux et réalisations récentes sur les ‘Serious games’ ainsi que l’association d’utilisateurs GUIDE Share en France, qui s’en est fait le relais.

Cette association indépendante (selon la loi de 1901) a été créée il y plus de 50 ans : elle compte 125 entreprises françaises adhérentes. Ses points forts consistent à orchestrer des échanges techniques entre les adhérents, par spécialisation.

Une vingtaine de groupes ont été constitués autour d’un panel de solutions (dont DB2 z/OS et DB2 LUW, IMS, CICS, MVS, z/OS, AIX… ou encore TSM/stockage, Websphere, MQ, Maximo, Filenet…). L’association, actuellement présidée par Jean Sass, DG SI de Dassault Aviation, revendique 1000 utilisateurs professionnels.

Tivoli et le Smart Cloud Management

IBM Tivoli, Smart Cloud Application Performance Manager
IBM Tivoli, Smart Cloud Application Performance Manager

Parmi les solutions mises en exergue, figurait notamment la nouvelle plateforme d’administration que l’on peut qualifier d’univerelle : Smart Cloud Application Performance Manager de Tivoli.

Elle présente l’avantage de tout superviser sur une seule console – disons même sur une tablette ! Cette solution très intégrée et très “ user friendly” supervise aussi bien les postes de travail, le réseau, que les systèmes.

Il peut s’agir de serveurs HTPP, de base de données, d’applications ‘back-end’ aussi bien que des modifications “drive-down” dans des applications Java J2E. En cas d’incidents, la consultation permet de zoomer jusqu’aux composants perturbateurs. Des codes couleur (rouge, orange, vert) permettent de cerner les parties suspectes.

IBM Tivoli Smart Cloud Application Manager sur tablette
IBM Tivoli Smart Cloud Application Performance Manager sur tablette.

Comme nous l’a expliqué Philippe Thomas, responsable produits Tivoli, les points forts de cette nouvelle offre Tivoli sont multiples : c’est d’abord « sa capacité à rendre visible et fédérer le suivi des divers environnements systèmes comme la virtualisation VMware ou Hyper-V de Microsoft, et également des configurations sur le cloud ».

Un détour auprès des IBM PureFlex

Dans le hall de ce forum Tech Software d’IBM, on pouvait également découvrir les tout nouveaux systèmes IBM PureFlex, ces plateformes d’applications introduites en mai dernier, et réduites, un peu vite, au statut d’appliances.

Les démos du PureFlex System ont montré qu’il s’agit, en fait, de baies très complètes, constituant de véritables mini-datacenters intégrant tous les environnements utiles : IBM Power, serveurs X86, aussi bien que les plateformes de virtualisation VMware, Hyper-V de Microsoft…

« Ce sont des plateformes clés en mains, mais très ouvertes et fédératrices », a commenté un responsable. C’est le fruit d’une intégration transversale très poussée, 100 % conçue par IBM. « C’est une nouvelle catégorie de systèmes experts intégrés, des systèmes conjuguant la flexibilité des systèmes génériques, l’élasticité du cloud computing et la simplicité d’une appliance configurée en fonction des charges de traitement. »

Deux versions sont proposées :

  • IBM PureSystem PureFlex System : des systèmes d’infrastructure assurant l’intégration complète des éléments informatiques et de l’expertise de l’infra système ;
  • IBM PureSystem PureApplication System : des systèmes plateformes incluant les logiciels middleware et des profils d’expertise pour le déploiement et la gestion des applications – selon le principe des appliances. Ces profils ordonnancent les processus métier, les services et les applications, de façon reproductible et facilement déployable.

L’idée c’est de permettre de configurer ses propres systèmes en s’appuyant sur des plateformes génériques, et d’optimiser leur fonctionnement selon son environnement métier spécifique. Une formule pour résumer : « C’est le recours à la simplicité des appliances et à l’élasticité de l’environnement cloud. »


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Incollable sur les grands noms du monde IT ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur