IBM Tivoli automatise l’intégration des processus

Régulations

Retour sur les annonces d’IBM Tivoli- présentées ce 16 Mai. Les logiciels d’infrastructure et les services s’intègrent, selon les préconisations ITIL. Les processus IT rejoignent ainsi la logique du ‘on demand’.

Afin d’aider ses clients à se concentrer sur leurs besoins métiers, IBM entend automatiser au maximum les processus de traitement de données en étoffant son offre de logiciels Tivoli, qu’il accompagne d’une offre de services. Une démarche logique, comme nous le confirme Jean-Pierre Muselli, directeur de Tivoli région Ouest: ”

To do more with less“, en faire plus avec moins… IBM fait évoluer son offre. Car la gestion des ‘silos’ de données, la redondance des tâches ou le suivi de la disponibilité rendent nécessaire l’industrialisation des processus en prenant en compte l’ensemble de l’infrastructure IT. L’éditeur prend donc désormais en compte – en amont des produits – la gestion du développement à travers une surcouche de gestion qui vient se placer au dessus des ‘silos’ de données. Mais pour cela, il lui faut adopter une méthodologie de type organisationnelle, qui lui apporte un cadre de cohérence, et qui s’enrichisse des expériences. C’est ainsi qu’IBM se tourne vers la méthodologie ITIL (IT Infrastructure Library). Mais pour performante qu’elle soit, cette méthodologie présente un gros défaut : elle indique le chemin à prendre et permet d’implémenter les processus du cycle de vie des produits, mais elle n’explique pas le ‘comment’ de la mise en place ! Décrire et compléter la méthodologie La première annonce d’IBM Tivoli est donc stratégique dans cette nécessaire approche méthodologique : IBM Tivoli Unified Process est une encyclopédie en ligne, gratuite, sur les processus ITIL. Une base de référence méthodologique, donc. Pour aller plus loin, IBM complète l’encyclopédie d’un ensemble d’actions qui, avec l’offre Tivoli, bien évidemment, mais aussi avec des solutions concurrentes, apporte la couche ‘comment’ à la méthodologie. Recueillir dynamiquement les données d’infrastructure Seconde annonce, IBM Tivoli Change and Configuration Management DataBase (CCMDB) est une base de données virtuelle qui fédère les informations IT réparties dans les infrastructures informatiques de l’entreprise. Cette solution assure le référencement des ressources disponibles, ainsi que des liens qui les relient, afin de fournir un référentiel unifié, mais – à la différence de produits concurrents – sans exiger une base de données unique. Afin de gérer un “écosystème” ouvert, CCMDB intègrera les outils tiers. Et IBM propose un kit de développement pour des solutions locales complémentaires. Accélérer les processus de développement. Dernière annonce, qui se concrétisera au deuxième semestre, comme la précédente, IBM Tivoli Process Accelerator est une suite de solutions à venir pour l’automatisation des workflows. Elle s’appuie sur un outil de gestion des changements, ClearCase de Rational, et un outil de déploiement. Les annonces s’enchaînent logiquement. Tivoli Unified Process décrit la méthodologie et explique comment la mettre en place, CCMDB identifie les ressources à disposition, et enfin Tivoli Process Accelerator automatise une partie des tâches répétitives de déploiement et de maintenance. Les services en complément

IBM n’oublie pas sa stratégie de services, et IGS (IBM Global Services) est de plus en plus présent dans les offres du géant de l’informatique. Cyrille Nicolas, offering manager integrated technology services d’IBM Global Services, nous confirme “la tendance à l’industrialisation des systèmes informatiques“. La division services, qui se veut très active dans la méthodologie ITIL, travaille à standardiser les organisations et processus. Et à promouvoir les offres Tivoli. En adoptant cette méthode, les temps de développement et de déploiement seraient fortement réduits. De 18 mois à 2 mois en moyenne?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur