IBM toujours en tête du marché des serveurs

Régulations

Mais HP n’est pas loin

Le marché mondial des serveurs connaît au troisième trimestre une croissance vigoureuse avec une progression de 8,1%. Selon l’institut d’études IDC, les ventes ont totalisé pendant la période 12,5 milliards de dollars.

IBM reste le leader de ce secteur avec une part de marché de 32,3% contre 31,6% il y a un an. Big Blue est talonné par HP qui progresse plus vite et affiche une part de 27,8% contre 26,7% au troisième trimestre 2004. Dell prend la troisième place, avec 10,5% du marché, tandis que Sun Microsystems voit ses ventes chuter de près de 8% d’une année sur l’autre, avec une part de marché de 8,7%. A la cinquième place, on trouve Fujitsu Siemens qui affiche une part de 6,1%. Le plus important moteur de croissance du secteur provient des serveurs les moins chers, à moins de 25.000 dollars l’unité. Les revenus qu’ils génèrent ont augmenté de 14,8%, précise IDC. Les revenus provenant des serveurs milieu de gamme, coûtant entre 25.000 dollars et 500.000 dollars, ont gagné 3,8%, mais les serveurs coûtant plus de 500.000 dollars ont enregistré un recul de 1,2%, le quatrième trimestre de baisse consécutive. Pour la première fois, les 4,6 milliards de dollars de revenus trimestriels issus de serveurs utilisant le système d’exploitation Windows de Microsoft ont représenté le plus grand segment du marché des serveurs, selon IDC. Les vente de serveurs utilisant le système d’exploitation gratuit Linux ont augmenté de 34,3%, soit leur treizième trimestre consécutif de croissance à double chiffre. Les revenus de serveurs utilisant le système Unix ont baissé de 0,4% sur un an, tandis que les 3,9 milliards de dollars de revenus mondiaux d’Unix représentaient 32% des revenus trimestriels globaux de l’industrie, précise IDC.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur