Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

Trustchain : IBM applique la blockchain à l’industrie de la joaillerie

L’initiative TrustChain d’IBM vise à faciliter le suivi des diamants et des métaux précieux depuis la mine où ils sont extraits jusqu’au produit final.

De la mine au produit final

A cet effet, Big Blue collabore avec un consortium d’entreprises impliquées dans chaque étape de la chaîne d’approvisionnement.

Tandis qu’Asahi Refining est le raffineur de métaux précieux, Helzberg Diamonds est un détaillant de bijoux outre-Atlantique. LeachGarner est, lui, un fournisseur de métaux précieux et The Richline Group, un fabricant de bijoux mondial. Le processus inclut également une tierce partie avec UL Labs pour la validation.

Chacun d’entre eux effectue un enregistrement partagé sur un registre de blockchain. Celui-ci est transparent, infalsifiable et distribué sur plusieurs ordinateurs.

Jusqu’à présent, l’industrie de la joaillerie s’appuyait sur des certificats, souvent sous forme de papier, afin de montrer qu’un bijou n’était pas une contrefaçon.

Basé sur HyperLedger Fabric

L’initiative TrustChain est basée sur la blockchain HyperLedger Fabric de la Fondation Linux.

La blockchain est parfaitement adaptée pour tracer l’origine des objets de manière transparente et sécurisée.

Concrètement, TrustChain a déjà été utilisé pour suivre six types de bagues de fiançailles en or et en diamant.

Les bijoux ainsi certifiés devraient être accessibles aux consommateurs dans les magasins d’ici la fin de l’année.

Pour rappel, la technologie des registres distribués établit un enregistrement partagé et immuable de toutes les transactions qui ont lieu dans un réseau et permet aux parties autorisées d’accéder à des données fiables en temps réel.

IBM procède de manière similaire avec Walmart dans les chaînes d’approvisionnement alimentaire.

Toutefois, on notera que TrustChain n’est pas la première initiative à appliquer la technologie blockchain à l’industrie de la joaillerie. La start-up Everledger travaille avec des chaînes d’approvisionnement en diamants et a, jusqu’à présent, ajouté plus de 1,6 million de gemmes à son registre.

Le projet TrustChain, cependant, diffère en ce qu’il suit également des pièces d’or et des bijoux finis plutôt que des diamants, précise IBM dans une contribution de blog.

(Crédit photo : DW labs Incorporated / Shutterstock.com)

Recent Posts

Aruba, Mitel, VMware… Les alertes sécurité de la semaine

Quels logiciels faut-il penser à patcher ? Tour d’horizon sur la base des avis de…

1 heure ago

EuroHPC : les conditions pour accéder aux supercalculateurs

Localisé en Slovénie, Vega est le premier supercalculateur à passer en phase opérationnelle dans le…

3 heures ago

Gestion des identités : protéger l’annuaire d’entreprise et unifier les accès sécurisés

{Vidéo} - Silicon.fr a réuni Jean-Christophe Nativel - architecte Applications et Données de la Métropole de…

5 heures ago

Open source : Grafana change à son tour de licence

Dans la lignée d'Elastic, Grafana Labs abandonne Apache 2.0. Il ne bascule pas vers la…

8 heures ago

Codecov : pourquoi ce parallèle avec SolarWinds ?

Une semaine après l'officialisation de l'attaque contre Codecov, la piste d'un scénario « à la…

24 heures ago

Cloud public : la croissance toujours plus forte en 2021

Les réticences des entreprises concernant la migration de charges de travail critiques dans le cloud…

24 heures ago