IBM veut multiplier le débit du sans fil par 100

Cloud

L’information encore relativement confidentielle est à prendre avec des pincettes meme si le webzine Sladshot confirme bien que Big Blue travaille sur de nouveaux microprocesseurs

L’ambition du géant américain est simple. Le groupe envisage de radicalement révolutionner la vitesse de transmission des vidéos et dans le même temps espère s’imposer sur un secteur potentiellement très rentable.

Cette nouvelle technologie “wireless” sur laquelle travaille la firme américaine a pour but de multiplier par 100 la vitesse de transfert des vidéos en utilisant une technologie sans fil différente du WiFi : la mmWave (Millimeter Wave).

Pour mener à bien cet ambitieux projet, IBM a annoncé un partenariat technologique avec la société Mediatek. Ces deux firmes vont travailler sur l’amélioration de la technologie mmWave.

Dans les faits, cette technologie utilise la plus haute fréquence du spectre radio, soit la bande de fréquence des 60 gigahertz contre 2.4 gigahertz pour le WiFi.

Dans le même temps, IBM et Mediatek doivent travailler sur des terminaux capables de supporter une bande passante 100 fois plus rapide que du WiFi traditionnel.

Changer la façon dont on regarde des vidéos

Cette nouvelle technologie sans fil doit transformer la consommation de vidéo sur les ordinateurs, sur le poste de télévision, et aussi sur les terminaux hypercommunicants. Selon IBM le temps de chargement du film sera le même que celui que prend l’utilisateur pour appuyer sur le célèbre triangle symbolisant le lancement de la lecture d’un film.

Selon nos informations, les utilisateurs pourront envoyer un fichier vidéo de 10 gigabyte en 5 secondes contre près de 10 minutes avec la technologie sans fil actuelle.

La mmWave devrait donc être largement utilisée dans les années à venir, tant dans le secteur professionnel que dans le grand public. Les premiers produits mmWave seront étiquetés Mediatek et IBM. La date de disponibilité des premiers produits mmWave n’a pas été précisée.

Pour conclure, rappelons qu’IBM n’est pas le seul groupe à lorgner sur le marché de la vidéo en ligne. D’autres mastodontes du secteur, comme Intel, AMD ou Texas Instruments, travaillent sur des chipsets wireless capables de révolutionner la consommation de vidéo.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur