Idemia vise le marché eSIM en acquérant Otono Networks

Gestion des réseauxMobilitéOperateursRéseauxSécurité
idemia-otono-networks-esim

Dans sa nouvelle configuration, Idemia (ex- OT Morpho) signe une première acquisition: Otono Networks, qui exploite une technologie d’orchestration eSIM pour la téléphonie mobile.

D’ici 2020, le monde pourrait compter 20 ou 30 milliards d’objets connectés.

Le morcellement et la multiplication des applications IoT va poser de véritables problèmes d’infrastructures et provoquer le rapprochement de nombreux acteurs au sein d’écosystèmes destinés à couvrir l’ensemble des besoins de la chaîne de valeur IoT.

C’est précisément dans ce cadre qu’intervient l’acquisition d’Otono Networks par Idemia.

Spécialiste des solutions de connectivité dans le cloud, la société canadienne Otono Networks a développé une technologie d’orchestration de cartes eSIM (cartes SIM embarquées).

Le profil de l’acquéreur est particulier : issu du rapprochement entre Oberthur Technologies  et Safran Identity & Security (Morpho) survenu en 2017, Idemia pèse un chiffre d’affaires de 3 milliards de dollars et dispose d’un effectif global de 14 000 employés dans le monde.

Forte de son expertise dans la sécurité numérique avec des solutions de biométrie, d’identification et authentification ou encore d’analyse de données et de vidéo, Idemia pourra désormais proposer une solution clef en main à ses clients (opérateurs mobiles, équipementiers télécoms mais aussi utilisateurs finaux) pour gérer l’ensemble du cycle de vie des cartes SIM embarquées et du parcours numérique de chaque individu.

Conforme aux standards GSMA et aux spécifications Consumer et M2M GSMA RSP, y compris l’interface ES2+, la nouvelle solution issue du rapprochement des offres de ces deux acteurs devrait considérablement simplifier et accélérer la commercialisation de dispositifs eSIM.

Baptisée eSIM Lifecycle Management Plateform, la solution prône en effet une approche complètement indépendante de l’infrastructure.

Dès lors, les équipementiers et autres opérateurs de réseau mobile n’auront plus besoin de mettre en place des interfaces complexes ou de perdre du temps en développements pour intégrer la technologie eSIM aux différents éléments de son écosystème selon Idemia.

Crédit photo : Idemia

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur