Identité numérique : Fujitsu sécurise les transactions avec la blockchain

Blockchain

Fujitsu propose un service de gestion de l’identité numérique, infalsifiable et sécurisée, permettant d’évaluer la fiabilité de son interlocuteur. Il sera accessible via le Cloud.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Pour Fujitsu, la lutte contre les fraudes et la falsification des données pendant une transaction en ligne passe par la création  d’une identité numérique infalsifiable via la technologie de Blockchain.

La firme japonaise a présenté une solution qui permet  de confirmer l’identité de l’autre partie, mais aussi d’en évaluer sa fiabilité.

Pour cela, le recours à des graphiques, plus conviviaux,  permet de visualiser les relations entre les parties, ainsi que d’afficher un score de confiance lié à la réputation et à l’évaluation antérieure.

Le système d’identification décentralisé de Fujitsu convertit ainsi les données d’anciennes transactions des deux parties sur la blockchain en une structure graphique.

Un score de confiance est attaché à chaque utilisateur en fonction de facteurs incluant notamment le nombre d’utilisateurs de confiance qui les évaluent.

« Même si un utilisateur collabore avec un tiers pour augmenter son évaluation, les relations structurées sous forme de graphes révéleront des informations telles que la faiblesse de leurs relations avec les autres utilisateurs, donnant ainsi au système le potentiel d’identifier des déclarations erronées » explique Fujitsu.

 Fujitsu souhaite implémenter cette technologie au cours de l’exercice 2019 en tant que nouvelle fonctionnalité de son service Cloud  Fujitsu Virtuora DX, un service basé sur le cloud pour l’utilisation des données reposant sur la technologie de la blockchain.

 

 

 

 

 

 

 

Identité numérique : au coeur de la blockchain

La question de la gestion de l’identité numérique via la blockchain est traitée par de grands acteurs de l’IT. En février dernier, c’est Microsoft qui avait dévoilé ses projets dans le domaine.

Le groupe de Redmond assure « avoir investi, au cours des 12 derniers mois, un ensemble d’idées pour utiliser la Blockchain (et d’autres technologies distribuées) pour créer de nouveaux types d’identités numériques, des identités conçues pour améliorer la vie privée, la sécurité et le contrôle ».

Microsoft compte ainsi utiliser les technologies blockchain distribuées pour stocker et gérer en toute sécurité des identités numériques. Dans un premier temps, il prendra en charge les identifiants ainsi décentralisés (DID pour « decentralized identities ») via son application Microsoft Authentificator.

L’avantage premier d’une telle démarche est évident au regard du potentiel de la blockchain : le développement d’un système d’identité décentralisé. Contrairement aux outils d’identification répandus actuellement dans le monde.

Microsoft considère qu’avec le modèle existant, les internautes n’ont aucun contrôle sur leurs données d’identité et sont exposés à des violations d’exploitation de données et à des risques d’usurpations d’identité.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :