IDF 2008 : la technologie x86 envahit toute l'industrie

Logiciels

Intel décline sa technologie x86 pour l’électronique embarquée et le graphisme…Non sans raison

San Francisco.- Les processeurs Atom et Larrabee peuvent sembler peu compétitifs face à la concurrence : processeurs Risc 32 bits ARM et GPU massivement parallèles de Nvidia ou AMD. Pat Gelsinger, Senior Vice-President, General Manager, Digital Enterprise Group chez Intel, décrypte la vision de la compagnie.

Tout l’intérêt de ces nouvelles technologies est d’offrir une compatibilité parfaite avec les processeurs classiques de la firme. Les logiciels et systèmes d’exploitation n’ont pas à être adaptés à une nouvelle architecture processeur, puisque c’est le même jeu d’instructions x86 (IA pour Intel Architecture) qui est utilisé sur les Core 2, Xeon, Nehalem, Atom, Larrabee…

De l’embarqué au monde de la visualisation, Intel a donc choisi d’offrir aujourd’hui une solution unique.

L’Atom signe le retour du x86 dans le monde de l’embarqué

Pat Gelsinger rappelle qu’Intel est présent sur le marché de l’électronique embarquée depuis 30 ans. Il précise toutefois, non sans malice, que la compagnie n’avait plus offert de design spécifiquement conçu pour ce marché depuis l’époque des 386. Il devenait urgent pour la firme de proposer une nouvelle offre, en particulier si nous considérons que 15 milliards de produits de consommation courante pourraient être connectés à Internet d’ici 2015.

Avec l’Atom, la compagnie souhaite concurrencer les processeurs ARM, ce composant devant prendre place dans des périphériques mobiles. Les MID (Mobile Internet devices) demeurent toutefois un peu plus imposants que les produits utilisant des processeurs ARM (smartphones, etc.).

Comme le précise Anand Chandrasekher, senior vice-president & general manager de l’Ultra Mobility Group chez Intel, l’intérêt de l’architecture x86 réside dans la large optimisation des logiciels disponibles. De plus, les ISV (Independent software vendors) n’ont pas à fournir de version spécifique de leurs logiciels pour ces machines de nouvelle génération : par exemple, l’utilisateur peut directement installer la version conçue pour les PC de bureau de Flash 10 sur son MID.

idf2008anandchandrasekher.jpg

C’est certainement l’avantage le plus important de ce nouveau processeur, avantage qu’Intel souhaite reproduire avec le Larrabee. Rappelons que ce futur composant massivement multicœur sera dédié tout spécialement aux applications graphiques.

Ouvrir de nouveaux marchés aux développeurs PC

Historiquement, le x86 était surtout présent dans les processeurs utilisés au sein des ordinateurs personnels. En proposant ce jeu d’instructions dans le monde de l’électronique embarquée et de la visualisation, Intel permet aux développeurs du monde PC d’investir de nouveaux marchés, sans effort et sans changer leurs outils de développement.

Mieux: la plate-forme cible pourra faire tourner le même système d’exploitation que celui présent sur les PC.

Ainsi, même si l’Atom offre un niveau de performances par watt inférieur à celui des ARM et même si le Larrabee aura fort à faire avec la concurrence des puissants GPU de Nvidia ou d’AMD, ces deux produits vont sans nul doute s’attirer les faveurs des développeurs qui œuvrent dans le monde du PC.

Un coup de maître.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur