Ignite 2019 : Microsoft pousse l’administration en mode cloud

CloudÉvénements
ignite-2019-administration

Des salles de réunion aux bureaux virtuels, Microsoft tente de guider les admins vers ses solutions cloud.

Ne dites plus « Desktop App Assure », mais simplement « App Assure ».

En plus de renommer son service de résolution des problèmes de compatibilité applicative, Microsoft en étend la disponibilité à Windows Virtual Desktop.

Le « nouvel Edge » (sur base Chromium) sera également pris en charge à sa disponibilité générale, prévue le 15 janvier 2020*. Objectif : aider à porter des applications qui fonctionnent sur la version « traditionnelle » du navigateur, ainsi que sur Chrome et sur Internet Explorer 11.

Endpoint Manager : une ombrelle pour les admins

La conférence Ignite, ouverte ce 4 novembre à Orlando (Floride), a donné lieu à d’autres annonces à destination des administrateurs de parcs informatiques. Notamment la création de la marque Endpoint Manager.

Microsoft réunit sous cette ombrelle l’ensemble de ses outils d’administration. À commencer par : Configuration Manager et Intune.

En toile de fond, la convergence affirmée de ces deux outils à travers le concept de « cogestion ».

Cette dernière tire parti de la couche MDM intégrée à Windows 10. Elle permet de joindre un déploiement de ConfigMgr au cloud Microsoft et de basculer vers Intune la gestion de tout ou partie des charges de travail. Avec, à la clé, des fonctionnalités additionnelles comme le provisionnement avec Windows Autopilot.

Dans le jargon Microsoft, la cogestion diffère de la coexistence ; en d’autres termes, l’utilisation de ConfigMgr avec des MDM tiers.

Productivité : un score pour l’évaluer

À noter également pour les admins :

  • Lancement d’une préversion de Managed Meeting Rooms Services, service cloud pour gérer l’utilisation de Teams dans les salles de réunion.
  • Introduction, dans le centre d’administration Microsoft 365, du rôle de « Global reader ». C’est-à-dire d’administrateur en lecture seule. Un profil idéal pour de l’audit ou de la planification.
  • Recherche et restauration de groupes Office 365 supprimés.
  • Prise en charge de Windows Virtual Desktop sur les clients légers Linux, en association avec IGEL. Le cercle de partenaires devrait s’élargir avec la sortie d’un SDK.
  • Création d’un indicateur censé donner de la visibilité sur le fonctionnement d’une organisation : le « score de productivité ». Il est fondé sur deux aspects : le parc informatique en lui-même (« expérience technologique ») et les méthodes de travail (« expérience employé »).
    Chacun de ces ceux indicateurs fait l’objet d’une phase expérimentale. Le premier est accessible à condition d’avoir au moins 50 appareils sous Windows 10 (version 1903 ou ultérieure) administrés avec Intune ou en cogestion. Le second nécessite un abonnement Office 365 ou Microsoft 365.

* Le « nouvel Edge » vient de passer en release candidate sur Windows et Mac. En parallèle, Microsoft lance un programme visant à développer des connecteurs pour intégrer des applications tierces dans son outil de recherche universelle. Il est question de proposer une centaine de ces connecteurs au 1er semestre 2020.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT