Pour gérer vos consentements :
Categories: Data & Stockage

Ignite 2021 : stratégie d’ouverture pour la plate-forme Power

Windows 10, bientôt livré avec un outil de RPA ? On s’en approche. Microsoft entend franchir une étape dans les « prochaines semaines », en ouvrant son client Power Automate Desktop aux membres du programme Windows Insider.

L’application est déjà disponible. Mais il faut, pour le moment, la télécharger manuellement. Lors de la phase bêta, l’usage était limité aux titulaires d’un abonnement Power Automate avec RPA assistée. Une barrière désormais levée.

Power Automate Desktop permet l’automatisation locale des applications web et de bureau. En ce sens, il unifie les fonctions de l’enregistreur Windows (qui sera désactivé fin juin 2021) et de Selenium IDE. L’installation requiert un appareil sous Windows 10 ou Windows Server (2016, 2019). Il n’existe pas de version Arm.

Les utilisateurs de comptes Microsoft personnels, professionnels et éducation accèdent à un même socle gratuit. Il inclut notamment la gestion des exceptions et un catalogue de connecteurs « prêts à l’emploi ». La RPA autonome fait partie des fonctionnalités premium, au même titre que le monitoring et le partage des automatisations.

Power BI : nouvelle architecture, nouvelle facturation

Du premium, il y en a aussi sur Power BI. Il existe tout simplement un forfait qui porte ce nom. Par rapport à l’offre Power BI Pro, il ajoute, entre autres, AutoML, le no-code pour la préparation de données et la connexion aux services cognitifs Azure.

Pour le moment, la tarification de Power BI Premium repose sur des capacités. Elles se déclinent en huit modèles d’instances qu’on loue dans le cadre des abonnements Microsoft 365, au niveau du locataire.

L’instance P1, par exemple, revient à 4995 $/mois.

À partir du 2 avril 2021 s’ajoutera une option de facturation par utilisateur. On nous annonce un prix de 20 $/utilisateur/mois. Ou 10 $ pour les détenteurs de licences Power BI Pro acquises seules ou avec Microsoft 365 E5.

La facturation par utilisateur sera disponible dans tout espace de travail Power BI où on l’aura activée. Il faudra obligatoirement avoir enclenché une autre option : l’architecture Gen2.

L’architecture Gen2 est actuellement en préversion publique. Elle est censée améliorer les performances, en particulier grâce à une gestion assouplie de la mémoire et des actualisations. Elle apporte aussi un mécanisme de mise à l’échelle automatique. Les cœurs virtuels ajoutés dans ce cadre sont facturés en paiement à la demande sur Azure.

Power Fx : Excel partout

Dans la plate-forme Power, il y a aussi la composante Power Apps pour le développement avec pas ou peu de code. Elle permet de créer des applications basées soit sur des modèles, soit sur des canevas.
Ces dernières peuvent exploiter un langage de programmation largement inspiré des formules Excel. Puisant également dans SQL, il est déclaratif, asynchrone et fortement typé. Microsoft a commencé à l’ouvrir à d’autres de ses produits, sous la marque Power Fx. Et l’a placé en open source. L’éditeur a mis à profit sa conférence Ignite pour officialiser cette démarche.

Power Fx propose aussi une expérience sans code. Mais Microsoft a pris le parti de ne pas masquer la barre de formule.

L’événement aura aussi été l’occasion d’évoquer les différentes capacités d’apprentissage automatique actuellement en preview sur Power Virtual Agents. Au nombre de quatre, elles ne s’appliquent qu’aux bots en langue anglaise. Dans les grandes lignes, elles doivent faciliter la détection et la suggestion de sujets, ainsi que la personnalisation des conversations.

Recent Posts

SAP, Siemens, SonicWall… Les alertes sécurité de la semaine

Quels logiciels faut-il penser à patcher ? Tour d’horizon sur la base des avis de…

2 jours ago

RSSI : les employés, cibles et adversaires ?

Les RSSI du panel F-Secure distinguent cyberattaques et violations effectives de cybersécurité. Les premières ont…

2 jours ago

Chrome – Edge : deux mises à jour, deux trajectoires

Chrome et Edge viennent tous deux de passer en version 90 sur leur canal stable.…

3 jours ago

Applications mobiles : une stratégie d’accès à revoir ?

Productivité, éducation, finance... 63% des apps les plus utilisées sous Android présentent des failles de…

3 jours ago

CIEM : Zscaler se renforce avec le rachat de Trustdome

Zscaler renforce son offre de protection du Cloud public avec l'acquisition de Trustdome, une start-up…

3 jours ago

Ransomwares : la France cède-t-elle « trop facilement » ?

La France, terreau fertile pour les ransomwares car trop bonne payeuse ? Le sujet a…

3 jours ago