Ikoula relance la VM à 1 euro… en mieux

CloudRéseaux

L’hébergeur français repositionne son offre de serveurs virtuels bon marché sous Hyper-V, avec qualité de service, évolutivité et continuité de service. Mieux qu’Amazon ?

Avec 4000 entreprises clientes pour lesquelles il héberge plus de 5 000 serveurs dédiés et de 8 000 machines virtuelles, Ikoula devient un acteur référent en France. La société, qui possède son propre datacenter à Reims avait déjà fait parler d’elle fin 2010 en lançant une offre de serveur virtuel à 1 euro, néanmoins limité à 500 machines virtuelles.

Une franchise de 1 euro par mois pour une machine virtuelle comprenant 512 Mo de RAM, une demi CPU, 40 Go d’espace disque, 240 Go de données en entrée/sortie, 128 Kb/s de bande passante entrante et 512 Kb/s de bande passante sortante.En quelques minutes, une machine virtuelle est disponible en ligne, sous Windows (Web Edition, Standard Edition, Data Center Edition, Enterprise Edition…) et sans coût de licence à payer. Toutefois, la configuration est plafonnée 2 Go de RAM et 200 Go de disque dur.

Tarifs en baisse et nouveautés
Au-delà, la facturation mensuelle est calculée à l’usage. Et justement, Ikoula annonce une baisse de 30 % sur le gigaoctet de mémoire (0,5 minimum), qui passe de 0,01 à 0,007 euro par mois, soit 30 % de baisse. Pour le reste, il faut compter 0,13 euro par Go de disque (100 Go ou 200 Go), 0,06 euro par ikbogo (quantité de cœurs utilisée en % du CPU), 0,01 euro par Go de données en entrée/sortie, 0,05 euro par Go de bande passante en entrée et 0,15 euro par Go pour la bande passante en sortie. Ouf… Heureusement, un tableau de bord permet de suivre ces consommations en continu. En outre, Ikoula offre les 100 premiers euros de consommation.

Quoi de neuf, outre cette baisse de prix ? « Avec un an de recul, nous avons peaufiné notre offre, supprimé quelques bugs. Et nous avons remarqué que les usages étaient différents de ceux que nous avions imaginé au départ, explique Jules-Henri Gavetti, PDG d’Ikoula. Nous baissons le prix de quelques indicateurs, proposons une nouvelle interface, et apportons une solution plus compétitive que les offres alternatives classiques. » Côté administration, la technologie Microsoft est logiquement gérée et administrée par System Center, qui prend en charge l’allocation dynamique des ressources pour chaque client.

Une alternative au gratuit d’Amazon
Face à Amazon qui propose une machine virtuelle gratuite pendant un an, le français met en avant plusieurs arguments : « L’euro de franchise donne accès l’infrastructure, puis les ressources de la machine virtuelle sont redimensionnées dynamiquement selon les besoins, sans intervention de l’utilisateur. Sur Amazon, vous arrivez sur une interface et choisissez une machine virtuelle, le stockage et l’OS. Si vous souhaitez changer, il faut arrêter le tout et redémarrer. Chez Ikoula vous choisissez une configuration, qui évolue dynamiquement selon vos besoins, sans redémarrer, grâce à l’élasticité d’Hyper-V. L’utilisateur dispose aussi de son propre portail Web System Center pour surveiller ses indicateurs et le comportement de son infrastructure. »

Page suivante


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur