«Il est temps pour les entreprises de considérer les Chromebooks»

ChromebookMobilitéPoste de travail
Google nouveau Chromebook (crédit photo © Google)

Fort d’un succès grandissant auprès du grand public, les Google Chromebooks devraient attirer l’attention des entreprises, selon Forrester.

« Il est temps de jeter un regard neuf sur comment les Chromebooks pourraient occuper un créneau informatique légitime pour votre entreprise. » Telles sont, en exergue, les conclusions du rapport It’s Time To Reconsider Chromebooks du cabinet Forrester.

Autrement dit, les entreprises auraient, selon l’analyste, tout intérêt à se pencher à deux fois sur ces PC portables légers, connectés, économiques et animés par l’environnement Google (Chrome OS et toute la suite applicative des Google Apps que viennent enrichir les milliers d’applications du Chrome Web Store). Une analyse encouragée par la croissance des Chromebooks sur le marché grand public (lire Les Chromebooks, une recette qui fonctionne).

Les avantages

Forrester rappelle ainsi les avantages des Chromebooks : maintenance IT réduite du fait des mises à jour système automatique et de la faible exposition aux risques d’attaques; déploiement d’applications et de contenus web simplifiés; scénarios d’utilisation en mode collaboratif renforcés… à condition de posséder un compte Gmail.

Autant de qualités permettant de répondre à certains usages précis mais pas (encore) à tous, ce qui limite le Chromebooks à un marché de niche. « Les Chromebooks ne remplaceront pas tous ou même la plupart des ordinateurs Windows, Mac et tablettes, précise sur le blog de Forrester l’auteur du rapport, J. P. Gownder. Mais pour les entreprises qui sont prêtes à segmenter leurs effectifs (offrant des Chromebooks pour des catégories spécifiques de travailleurs dans un environnement mixte avec des ordinateurs et tablettes), qui ont adopté Gmail et/ou les Google Apps, ou qui sont dans un scénario de déploiement de périphériques tourné vers l’utilisateur (pensez kiosque), les Chromebooks méritent leur attention. »

Les limites

Sauf dans certaines zones du globe. Du fait du modèle basé sur les services en ligne, certaines régions n’offrent pas systématiquement la liberté d’usage des produits Google. C’est notamment le cas en Chine où les multiples confrontations entre la firme de Mountain View et les autorités chinoises handicapent les performances des applications Google. Et bien sûr, dans les zones où l’accès Internet, fixe ou mobile, est restreint.

Par ailleurs, même si les Chromebooks s’avèrent relativement légers à transporter (1,1 kg pour le Samsung ARM par exemple), ils ne remplacent pas la tablette dans les scénarios où l’ultra portabilité est une priorité, estime Forrester.Enfin, il restera à vérifier que l’offre Drive de stockage et partage des fichiers en ligne dispose des outils de sécurité minimum pour gérer les droits d’accès des uns et des autres, quitte à passer par une solution tierce.

Les entreprises seront-elle sensibles aux arguments de l’analyste plus de deux ans après l’arrivée des Chromebooks sur le marché ?

crédit photo © Google


Voir aussi

Le Chromebook Pixel de Google en vidéo


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur