Il voulait escroquer Google: le piège s’est refermé !

Sécurité

Un développeur californien avait menacé Google de détourner son système publicitaire AdSence, mais le FBI était là?

Michael Antony Bradley, un développeur de 32 ans qui réside à Oak Park, en Californie, aurait développé un logiciel qui permet de cliquer automatiquement sur les publicités de Google AdSense.

AdSence est le programme de partage publicitaire de liens sponsorisés de Google qui peut être placé sur un site partenaire. Ce dernier est intéressé, et Google reverse au clic du visiteur du site. La création d’un logiciel de clic automatique représente une menace pour le moteur, qui pourrait potentiellement se voir contraint de verser des millions de dollars à ceux qui l’utilisent et génèrent frauduleusement de faux clics. Et de donner une idée à notre programmeur qui prend contact avec Google le 2 mars, puis rencontre les ingénieurs du moteur le 10 mars afin de leur assurer une démonstration de son programme. Des agents fédéraux, avertis par Google, se sont anonymement glissés parmi les techniciens. A la suite de la démonstration, Michael Antony Bradley exige de Google le versement de 100.000 dollars, sinon il menace de fournir son programme au ‘Top 100 des spammeurs’. Bien mal lui en a pris ! Michael Antony Bradley a été arrêté vendredi dernier par des agents des services secrets américains, pour menace commerciale, violence et fraude par email. Il a été remis en liberté avant son procès, qui débutera le 8 avril, contre une caution de 50.000 dollars et sous condition de ne plus utiliser ni ordinateur, ni Internet, et de ne pas prendre contact avec Google, ni d’approcher ses employés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur