Iliad double son chiffre d’affaires

Régulations

La maison mère du FAI Free poursuit sa forte croissance notamment grâce à une politique tarifaire agressive.

Discret, l’opérateur Iliad continue son petit bonhomme de chemin. Mais ses résultats commencent à briller. En 2002, son chiffre d’affaires a doublé pour atteindre 159,4 millions d’euros, tandis que le bénéfice d’exploitation a triplé, se situant à 34 millions d’euros. La dette de son côté est inférieure à 10 millions.

Le groupe profite de ses acquisitions et notamment de l’opérateur téléphonique Onetel (presque 40 millions d’euros de chiffre d’affaires). Mais c’est surtout l’activité de Free, le FAI du groupe, qui représente le moteur de la croissance. Triplement des investissements Free à lui seul a généré un CA de 93,3 millions d’euros, en augmentation de 68%. Le fournisseur revendique 1,4 million d’abonnés dont 100.000 pour l’ADSL. Le fournisseur Internet récolte notamment les fruits d’une politique tarifaire agressive avec des abonnements ADSL à 512k à 30 euros par mois contre 40 à 45 pour la concurrence. Néanmoins, cette offre a connu de gros problèmes techniques au démarrage. Le FAI compte attirer un million de clients ADSL avant la fin 2005. Il table sur le dégroupage et de nouveaux investissements pour parvenir à cet objectif. Le dégroupage est aujourd’hui disponible sur une partie de Paris et une partie des Hauts-de-Seine. Quant aux investissements, ils devraient tripler en 2003, à 70 millions d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur