Iliad (Free) flambe et s’offre une nouvelle Freebox

Cloud

Le groupe affiche des résultats en forte hausse et vise les 2 millions d’abonnés haut débit à fin 2006

Iliad a profité à plein régime de l’explosion de l’internet haut débit en France en 2005. La maison mère de Free, deuxième FAI français, a enregistré une hausse de son bénéfice net de 69% sur l’exercice à 68,9 millions d’euros. Le résultat opérationnel courant est passé à 107,7 millions (+94%) et le résultat opérationnel avant amortissement des immobilisations (ROAA) à 224,3 millions (+99%).

Le chiffre d’affaires progresse de 47% à 724,2 millions d’euros (+47%), la marge de ROAA ressort à 31,0% sur l’exercice contre 22,9% un an auparavant. La direction proposera le versement d’un dividende de 0,20 euro au titre de 2005 contre 0,115 un an auparavant (+74%). A fin 2005, Free revendiquait 1.595.000 abonnés ADSL dont 70% en dégroupage 70% contre plus de 50% un an auparavant. L’opérateur table sur une proportion de 75% à la fin de l’exercice et vise au total plus de 2 millions d’abonnés haut débit. De quoi renforcer sa place de challenger derrière Wanadoo. Premier opérateur VoIP en Europe Selon la société, le succès du dégroupage total a permis à la marge brute moyenne, par abonné dégroupé, de dépasser les 20 euros au second semestre. Iliad comptait 1.304.000 utilisateurs de la téléphonie sur internet, ce qui fait de lui le premier opérateur de VoIP en France et en Europe. L’opérateur revendique également la première place française et européenne dans la TV par ADSM avec près de 1,1 million d’abonnés, dont 195.000 abonnés à des chaînes de télévision payantes supplémentaires. Les services optionnels à valeur ajoutée de la Freebox ont généré un chiffre d’affaires supplémentaire de près de 75 millions d’euros contre 13,5 millions en 2004. Le groupe n’a pas fait de prévisions financières pour 2006 et n’a pas donné de détails sur le lancement “dans les prochaines années”, d’une offre nomade WiMax (lire nos articles). Une nouvelle Freebox en septembre

Star du FAI, la Freebox prépare sa mue. Le nouveau boîtier sera compatible avec la télévision haute définition (Mpeg 4) et sera lancé

“avant la rentrée des classes 2006”. Elle sera réservée aux nouveaux abonnés. Mais les anciens devraient pouvoir migrer gratuitement “à moyen terme”. Free ne donne pas plus de détails et aimerait éviter la cacophonie des changements de box payant l’an passé.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur