Iliad (Free) progresse de façon spectaculaire

Cloud

Le groupe Iliad affiche un bond spectaculaire de son chiffre d’affaires au premier semestre, avec une progression de 52%. Mais le succès de la Freebox fait de l’ombre à OneTel

La Freebox – boîtier qui associe un modem haut débit, la téléphonie et la télévision sur IP – n’en finit plus de séduire les internautes et de renforcer la position de Free, donc de sa maison mère Iliad. Au détriment de la téléphonie OneTel?

Ainsi, au premier semestre Iliad affiche une progression spectaculaire de son chiffre d’affaires, de 52% à 337,03 millions d’euros. Pour le seul second trimestre, le chiffre d’affaires du groupe a progressé de 49% à 174,71 millions d’euros. La Freebox séduit ? Environ 90% des abonnés ADSL de Free l’ont adoptée, soit 1,18 millions d’abonnés à Free. Certes, l’offre de renouvellement du modem a facilité la migration du parc, mais dans le même temps le volume d’abonnés a augmenté de prêt de 24%, passant sur le semestre de 1,064 à 1,316 millions au 30 juin 2005. Un bon point aussi pour les services à valeur ajoutée, téléphonie et télévision payante sur Freebox. Sur le semestre, ils ont généré un chiffre d’affaires de 27,5 millions d’euros, soit une moyenne de 4,7 euros HT par abonné Freebox. Revers de la médaille, le succès de la Freebox avec la VoIP (voix sur IP) nuit à celui de OneTel, la filiale téléphonie du groupe, qui voit le nombre de ses abonnés commencer à décliner, de -2,1% à 328.000 abonnés. Iliad ne devrait pas éprouver de difficultés à atteindre ses objectifs pour l’exercice en cours, 1,5 million d’abonnés dont 70% dégroupés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur