ILM et virtualisation: ce qu’en dira le Forum EMC ?

Réseaux

Le 2 décembre prochain, EMC réunira ses principaux partenaires, ses clients et prospects pour un tour d’horizon sur des thèmes vedettes. L’occasion, espérons-le, de débattre ouvertement sur ces concepts tendance “hype”

Ce 2è ‘EMC Forum’ marquera, notons-le, un anniversaire mémorable: la firme célèbre son quart de siècle d’existence! 25 ans déjà se sont écoulés, 25 ans depuis que la firme s’est initialement positionnée dans l’univers IBM, au milieu des “compatibles” dont il n’en reste que quelques valeureux survivants… Que cette histoire paraît lointaine et d’un autre âge, d’un autre siècle! Et pourtant, à force de persévérance et de positionnement rigoureux, certains ont su traverser les crises et s’adapter à une industrialisation mondiale -et à un marché “global”. Mais, bon, EMC France, en la personne de Frédérice Dussart, n’a pas prévu de retracer toute son histoire par le menu -surtout l’histoire oubliée, celle d’une génération passée. A son forum, le constructeur-éditeur (Legato inclus!) a préféré convier ses jeunes partenaires comme

Adic ou Kofax -représentatifs de cette jeune génération des ‘web services’ et de la dématérialisation des documents, via Internet. Le concept d’ILM? S’il doit être débattu sur le fond, durant ce forum, il mérite bien que l’on s’y arrête: est-on prêt, par exemple, à admettre un peu plus de complexité pour se donner les moyens de mieux sélectionner et optimiser la classification des données à archiver? Où est l’idéal réalistiquement atteignable? L’introduction d’une solution ILM dans l’entreprise n’est-elle pas l’occasion de faire migrer les données “en trop” vers des supports moins onéreux et de mettre en place un métrique qui permette de définir avec précision le workflow que l’on désire traiter de la sorte? Ces questions, que nous abordions dans un récent article (lire ci-après) valent bien le détour. Il en va de même pour la “virtualisation”: on attend qu’un ou deux témoignages clients contribuent à ouvrir le débat, sans occulter la délicate question du retour sur investissement… Cette journée sera également l’occasion de soupeser la réalité des partenariats qu’EMC a noués ces derniers temps. Ainsi, la contribution de Thierry Labbé, p-dg de Dell France, sera sans doute très suivie: les partenariats consensuels interdisent-ils une saine compétition? Sur le thème de la virtualisation des infrastructures informatiques, EMC a choisi d’inviter VMWare (Jacques Heller), pour élargir aussi le champ d’analyse. On notera aussi qu’une foule de partenaires viendra enrichir les débats du jour: Bull, Unisys, Fujitsu-Siemens, McData, Brocade -sans oublier Cisco et Microsoft (*) EMC Forum: le 2 décembre au Cnit-la-Défense


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur