Impression grand format : Xerox affine sa stratégie jet d’encre

ImprimantesLogiciels
impression-grand-format-xerox

À l’heure où le marché de l’impression industrielle se met à la page du numérique, Xerox allie les avantages de l’offset en termes de volumétrie à ceux du jet d’encre en matière de personnalisation et de délais de production.

En alliant, à l’instar de HP et Canon, les bénéfices de l’offset en termes de volumétrie à ceux du jet d’encre en matière de délais de production, Xerox aborde, sur le marché de l’impression industrielle, les enjeux soulevés par la transition de l’analogique vers le numérique.

Cette réflexion s’illustre à travers le système grand format IJP 2000 (42 pouces, soit 107 cm), positionné à la croisée des chemins, comme un compromis entre vitesse d’exécution et qualité du rendu. Pour répondre plus efficacement aux demandes clients spécifiques dans les domaines de la CAO, de la signalétique ou des arts graphiques, ce mode de production à une seule passe tolère un haut niveau de personnalisation.

Il s’appuie sur une technologie d’impression à 5 têtes fixes : c’est le support qui se déplace à une vitesse maximale de 152 mm/s. Soit 420 m² imprimés par heure en résolution 1600 ppp, c’est-à-dire une affiche couleur en 5 secondes environ. Si l’exemple d’une banderole de 9 mètres réalisée en une minute est tout aussi évocateur, il faut prendre en compte l’absence d’un mode duplex et le temps de sortie du premier document (22 secondes minimum).

Moins rapide que la Canon

En outre, les supports d’un grammage supérieur à 190 g/m² – typiquement, les matériaux rigides comme le PVC et le polystyrène – ne sont pas pris en charge. Le papier reste toutefois exploité, au même titre que les films, les transparents et le tissu, dans toute sa variété : standard, couché, glacé, satiné… avec une plage d’impression que s’étend de l’A0 à l’A2, jusqu’à 30 mètres de longueur par document.

C’est moins rapide que chez Canon, qui utilise pour sa part la technologie “Wide Page” de Memjet, avec 352 000 têtes d’impression composées chacune de 70 000 buses. Xerox met plus sensiblement l’accent sur la disponibilité des consommables : un réservoir de 2 L pour chacune des couleurs et jusqu’à 4 rouleaux pour une autonomie de 600 mètres de papier.

Pilotable via un clavier numérique associé à un panneau de commande non tactile, l’IJP 2000 embarque un contrôleur propriétaire basé sur un processeur Intel Core i5-3470 (Sandy Bridge). Le logiciel fourni en complément propose plusieurs greffons, dont l’un dédié à la création de panneaux à messages variables via Adobe InDesign. Le prix reste inconnu, le produit ayant récemment été officialisé, à l’occasion du salon de l’impression FESPA 2013 (25-29 juin).

Crédit photo : Xerox

—— A voir aussi ——
Quiz Silicon.fr : IBM , le doyen de l’industrie informatique


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur