Kyocera optimise le TCO de ses imprimantes laser

Poste de travail
imprimante laser Kyocera FS-4300DN

Kyocera enrichit son portefeuille avec trois imprimantes laser A4 monochromes. Les FS-4300DN, FS-4200DN et FS-4100DN ont en commun une technologie Ecosys qui en optimise le coût total de possession.

Kyocera inscrit ses nouvelles imprimantes laser A4 monochromes dans une logique d’optimisation du coût total de possession (TCO).

Depuis deux décennies, dans le sillage de ses principaux concurrents sur le segment, le groupe high-tech japonais se veut promoteur d’une politique de développement durable et de longévité des produits, sous la bannière Ecosys, du nom d’une technologie toujours d’actualité au catalogue.

C’est sous cette égide que se distinguent, parmi les 16 imprimantes de la cuvée 2012, les trois modèles FS-4300DN, FS-4200DN et FS-4100DN, affichés de 999 à 1299 euros TTC.

En rapport à la série 2011, pas d’évolution majeure à répertorier en termes de design. Les efforts de Kyocera se sont portés sur la durée de vie, en l’occurrence 1 million de pages, avec des cadences plancher de 47 ppm à 62 ppm. La résolution, y compris en recto-verso, atteint les 1200 ppp, et la contenance un maximum de 2600 feuilles via six réservoirs optionnels.

Des imprimantes évolutives

Les FS-4300DN, FS-4200DN et FS-4100DN embarquent une interface Gigabit Ethernet (Wifi 802.11n en option), des ports USB hôtes et des lecteurs de cartes SD, mais aussi 256 Mo de mémoire vive extensibles à 768 Mo ou 1280 Mo. Un emplacement complémentaire accueillera un SSD de 32 Go, voire un serveur d’impression.

L’autonomie des tambours en céramique est annoncée à 500.000 pages. Une fois ce seuil approchant, l’installation d’un kit de maintenance suffit, en théorie, à prolonger le cycle de vie jusqu’à ce million de pages que revendique Kyocera. Un seul changement de tambour, cela signifie moins d’investissements complémentaires, mais aussi moins de déchets rejetés.

Dans cette lignée d’efficience énergétique, Kyocera évoque une consommation électrique rabotée de l’ordre de 30 % à performances égales : 757 W en impression, pour une moyenne typique de 3,41 kWh/semaine.

De gros volumes d’impression

Ces trois imprimantes laser limitées au format A4 démarrent en quelque 25 secondes. 9 secondes supplémentaires sont nécessaires pour déclencher la première impression (à un niveau sonore de 56 dBA).

L’écran LCD et le clavier alphanumérique intégrés permettent la saisie d’informations telles que des mots de passe (fonction « impression privée »). Un module d’authentification par carte se révélera pertinent dans les entreprises du secteur privé, tout comme dans les lieux publics, typiquement les bibliothèques municipales ou les facultés.

Vu la garantie de 3 ans ou 500.000 pages pour un tambour, l’on est sur un rythme de 10.000 à 15.000 impressions mensuelles. C’est la durée de vie d’un toner conventionnel. Dans son approche verticale des marchés, Kyocera adjoint à cette base matérielle des solutions de gestion documentaire (Managed Document Services ou MDS), avec notamment des applicatifs d’impression mobile et cloud.

Crédit photo : Kyocera


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur