Imprimantes: HP croit au 'jet d'encre' pour gros volumes…

Logiciels

Gamme élargie et jet d’encre pour gros volumes, HP veut rester en tête

Budapest- HP a choisi la Hongrie pour présenter cette semaine son armada d’imprimantes pour continuer à régner sans partage sur le monde de l’impression, depuis l’imprimante personnelle jusqu’aux gros volumes.

Avec plus d’un tiers du parc mondial d’imprimantes et plus d’un tiers des pages imprimées, soit 170 milliards de pages par an, HP domine de loin ses concurrents, spécialement sur les petits et moyens systèmes. Dans les PME, HP c’est par exemple 58% des pages imprimées sur les multifonctions.

Oui, mais comment dynamiser ce marché juteux mais pas très glamour et, notamment, comment gagner des places dans le haut de gamme ? C’était le but de cette offensive de printemps et notamment de la présentation de l’étonnante technologie Edgeline d’impression jet d’encre pour les gros volumes.

L’essor des multifonctions

Le marché des multifonctions est en forte croissance. Depuis plusieurs années, on connecte les gros copieurs sur le réseau. Il n’y a alors plus beaucoup de différences techniques entre un copieur connecté et un multifonctions scanner/imprimante. Quand aux systèmes multifonctions individuels, ils sont désormais fiables, rapides et économiques. Pourquoi alors s’encombrer ? Pour répondre au boom des multifonctions, HP a doublé sa gamme jet d’encre et laser, NB et couleurs, des multifonctions équivalents.

hpprint1.jpg

Quelle technologie choisir ?

Avec 54 modèles, jet d’encre et laser, monochrome et couleurs, impression simple ou multifonctions, la difficulté n’est pas de trouver son modèle chez HP, mais plutôt de choisir le plus adapté :

– jet d’encre pour des impressions jusqu’à environ 500 pages par mois

– laser bureautique jusqu’à 2.000 pages par mois

– laser professionnelle au delà

A noter que si les vitesses d’impression théoriques sont souvent voisines (entre 15 et 30 pages par minutes), il en va tout autrement dans la réalité suivant la gamme, aussi bien en ce qui concerne la rapidité de calcul d’une page contenant des graphique que pour le défilement, la tête d’impression à jet d’encre devant faire des allers et retours sur la feuille, tandis que le laser se contente de le balayer.

Enfin, reste les consommables, une cartouche de toner permettant généralement d’imprimer 10 fois plus qu’une cartouche d’encre (2.000 à 6.000, voire 30.000, contre 300 à 600 pages pour le jet d’encre), soit à la clé une gestion plus simple pour le laser.

Edgeline, le jet d’encre pour les gros volumes

Oubliez ce que vous venez de lire dans le paragraphe précédent, le jet d’encre n’est plus réservé aux petits systèmes. La (petite) révolution annoncé à Budapest par HP, c’est sa technologie jet d’encre Edgeline destinée aux gros volumes. Le ballet de la tête d’impression et ses cartouches qui vont et viennent sur la feuille, c’est terminé ! HP a investit en R&D pour développer une tête large qui couvre toute la largeur de la feuille. Le papier est rapidement entraîné sur un gros tambour et est impressionné en un seul passage.

On obtient ainsi des vitesses d’impression élevées (50 à 60 pages minute), soutenues quelle que soit la densité du document. On obtient surtout des coûts à la page annoncés par HP avec 50% d’économie, ce n’est pas rien. Enfin, c’est un système mécaniquement simple, supposé limiter la maintenance et l’entretien. Que du bon.

Avec Edgeline, HP compte bien se renforcer sur le marché des systèmes à gros volumes et prendre ainsi des parts de marché à Canon et Xerox.

hpprint2.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur