In-memory : Fujitsu revendique la première appliance SAP HANA

Logiciels

Le constructeur japonais, très présent en Allemagne, annonce « la première appliance au monde pour SAP Business One, avec technologie d’In-memory dite HANA ».

En attendant des tests comparatifs ou benchmarks, fort précieux pour certains décideurs IT, la promesse de Fujitsu est a priori attrayante. Le géant nippo-allemand (très établi en Allemagne du fait de l’héritage Siemens) annonce ce 3 avril la sortie de la « première appliance au monde prête à l’emploi et certifiée pour SAP Business One, basée sur la technologie SAP HANA » (High-Performance Analytic Appliance).

Il s’agit de « fournir un large éventail d’offres liées à la puissante technologie “in-memory” de SAP AG, permettant d’accélérer les prises de décision pour les entreprises de toute taille ». Certifiée par SAP, prête à l’emploi, elle sera disponible exclusivement auprès des partenaires SAP. « Elle doit permettre aux PME de bénéficier rapidement des  avantages de SAP HANA. »

Quels avantages ?

Fondée sur une technologie in-memory (mise en mémoire des données, permettant un traitement à la volée, par opposition aux données sur disque), cette appliance vise à  exploiter la masse complexe de données des systèmes d’information et à accélérer les prises de décision. Face à la croissance continue des volumes de données métiers. La solution accélère les processus d’analyse et la prise de décision.

SAP HANA est « désormais abordable à un prix d’entrée de gamme » (mais qui n’est pas encore communiqué…). L’appliance est dédiée à SAP Business One, solution analytique basée sur SAP HANA. Elle constitue « une approche innovante permettant aux responsables métiers des entreprises d’explorer et modeler plus rapidement les masses de données à leur disposition dans le processus d’analyse ».

Conçue pour les entreprises de grande taille ou celles utilisant SAP Business One, les solutions d’infrastructure de Fujitsu permettent de « gérer, consolider et tirer profit à la fois d’une grande masse de données et des sources de données multiples ». L’appliance repose sur le serveur Primergy TX300 S6 (format tour). « C’est la plus récente de la série d’offres Fujitsu pour SAP HANA, confirmant Fujitsu comme partenaire stratégique de la technologie SAP HANA, après le démarrage d’un centre de démonstration international dédié à cette solution ».

En novembre 2011, Fujitsu déclarait avoir été parmi les premiers constructeurs à recevoir une certification pour les environnements à nœuds multiples exécutant SAP HANA.

SAP, à la suite de son cofondateur Hasso Platner,  prône depuis quelques années le « in memory computing » qui consiste à effectuer les traitements prioritairement en mémoire principale et à limiter tout accès disque nuisible au temps de réponse. Rappelons qu’un disque répond en quelques millisecondes alors qu’une mémoire principale réagit en nanosecondes (mille fois plus vite). L’explosion des tailles mémoire et les baisses de coût rendent cette optimisation possible aujourd’hui. Il faut toutefois s’assurer que les serveurs ne seront jamais interrompus, donc les secourir en alimentation électrique.

Un assemblage de composants

SAP a conçu une architecture de machine supportant des pannes et dans laquelle par exemple les écritures en mémoire sont réalisées sur plusieurs bancs mémoire de machines couplées et séparées potentiellement de quelques kilomètres. SAP recourt aussi à de la mémoire Flash, qui même si elle n’est pas aussi rapide (loin de là) que la mémoire principale, permet une étape tampon non volatile salutaire.

Pour rappel, HANA constitue un assemblage assez transparent de composants : système de serveur x86, chez Fujitsu, HP, Dell, IBM…, un Linux SUSE adapté et agrémenté d’un système de fichier réparti (comme GPFS chez IBM) et enfin un développement spécifique SAP HANA. Le tout constitue une boîte dotée d’une mémoire vive très importante (de 128 Go à 1024 Go sur machine IBM par exemple) et capable de monter en nombre de cœurs de processeurs exploités (jusqu’à 64 cœurs ?). L’arrivée des nouveaux processeurs Intel permet de hisser encore la barre plus haut.

En novembre 2011, Hitachi Data Systems avait lancé une offre packagée avec HANA, ‘Converged Platform for SAP HANA’ associant son unité de stockage AMS 2000 (Adaptable Modular Storage) et le serveur lame Hitachi Compute Blade 2000.
________________________

Les fonctions clés

– analyse, en temps réel, des opérations d’une entreprise utilisant d’énormes volumes d’informations détaillées, alors même que les opérations sont en cours ;
– technologie en mémoire polyvalente : explorer et analyser instantanément toutes les données transactionnelles et analytiques en temps réel à partir de la quasi-totalité des sources de données ;
– modèles analytiques adaptables et puissants : créer des vues flexibles présentant très rapidement les informations analytiques ;
– accès aux données flexible et indépendant de la source : ajouter des données externes aux modèles analytiques permettant l’intégration de données issues de l’ensemble de l’organisation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur