Inde: RIM propose un «forum» pour gérer la surveillance des contenus chiffrés

Réseaux

Le constructeur des BlackBerry multiplie les discussions avec les autorités indienne pour ne pas voire son activité coupée le 31 août prochain.

Alors que l’échéance de l’ultimatum approche, Research In Motion (RIM) multiplie les négociations avec le gouvernement indien pour ne pas se voire bloquer les communications passées sur les BlackBerry du territoire le 31 août prochain. New Delhi a en effet demandé à RIM d’ouvrir son réseau (protégé par chiffrement rappelons-le) à des fin de contrôles sécuritaires, ce qui enlèverait tout l’intérêt de l’offre BlackBerry aux clients du constructeur canadien. Ils seraient environ 1,1 million en Inde.

L’idée de RIM est donc de créer un «forum» industriel chargé de mettre en place les solutions pour superviser les besoins d’accès aux contenus des communications par les instances de sécurité gouvernementales, tout en s’assurant de l’intégrité et la confidentialité des informations de ses clients, entreprises notamment. Forum que RIM présiderait.

Le forum « travaillera en étroite collaboration avec le gouvernement indien et se concentrera sur l’élaboration de recommandations pour les politiques et processus visant àprévenir l’utilisation abusive des technologies de chiffrement fort, tout en préservant ses nombreux avantages sociétaux en Inde », suggère RIM dans un nouveau communiqué daté du 26 août après avoir tenté de rassurer ses clients.

Autrement dit, le constructeur pourrait proposer au gouvernement indien de définir ensemble les règles de surveillance des contenus, sous le contrôle des autorités locales. Une idée qui rejoint celle évoquée par Jacques Bensimon, dirigeant de Logtel, qui viserait à mettre en place une autorité indépendante à caractère mondial chargée de contrôler les paramètres de filtrage pour chaque réseau. Idée pour l’heure utopique. L’Inde sera-t-elle l’initiateur de cette utopie?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur