L’industrie du logiciel maintient sa prévision de croissance à 0,7 %

Big DataCloudLogiciels

Après avoir reculé de 0,1 % en 2012, le marché de l’édition de logiciels en France – licences, abonnements et support – devrait effectivement progresser de 0,7 % cette année 2013, selon le baromètre semestriel Cockpit Afdel/PAC/CXP.

La croissance du marché de l’édition de logiciels en France est effective, mais faible. L’accélération se fait attendre. Pour l’ensemble de l’année 2013, l’Association française des éditeurs de logiciels et solutions Internet (Afdel), Pierre Audoin Consultants (PAC), le CXP et GE Capital, confirment leur prévision de croissance à 0,7 %, contre un recul de 0,1 % en 2012.

La progression est donc bien au rendez-vous en 2013, mais reste inférieure à l’estimation publiée il y a un an (+1,7 %) et fait pâle figure par rapport aux 4,5 % de croissance que devrait enregistrer cette année le marché américain du logiciel.

La transition vers le SaaS est engagée

Moins d’un quart des éditeurs de logiciels interrogés dans le cadre du baromètre Cockpit du premier semestre anticipent une baisse de leurs carnets de commandes. Les durées de cycles d’achat restent inchangées, toutefois plus de 60 % des éditeurs tablent sur une hausse de leur activité.

Le Cloud est un moteur de croissance et la transition vers le logiciel en tant que service (SaaS) est engagée. 66 % des répondants anticipent une croissance des souscriptions SaaS, tandis qu’une moitié table sur la « stabilité » de leurs revenus issus de la vente de licences de logiciels.

La demande pour les applicatifs métiers ne cesse de grandir notamment chez les entreprises de taille intermédiaire. En revanche, les logiciels d’infrastructure devraient enregistrer un recul annuel de 0,4 %.

Une accélération du marché en 2014 ?

Près de 60 % des éditeurs du baromètre Cockpit se positionnent comme des utilisateurs de technologies Big Data d’ici moins de 3 ans, et 40 % comptent commercialiser des applications de traitement de données massives.

L’Afdel, contributeur du plan Big Data inscrit dans les priorités industrielles du gouvernement, se félicite de ces résultats qui « témoignent d’une ambition partagée pour une industrie du logiciel nationale innovante ».

« Le plus dur pourrait être passé pour les éditeurs de logiciels et de solutions internet », explique à la rédaction Jamal Labed, président de l’Afdel. « À l’horizon 2014, leur activité devrait, en effet, être portée par une meilleure croissance qu’en 2013. Mais le rebond demeure fragile. Pour l’inscrire dans une perspective durable, il est indispensable que les PME et TPE clientes recouvrent les capacités d’investissement permettant aux éditeurs de s’inscrire dans une dynamique de croissance forte. Ce n’est, aujourd’hui, pas le cas. »


Voir aussi
Dossier Spécial – Le Big Data dans tous ses états


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur