Infineon réduit sa perte

Cloud

Le deuxième fabricant européen de semi-conducteurs relève la tête mais ne sait pas si le pire est passé.

Infineon Technologies a accusé une perte avant intérêt et impôt de 31 millions d’euros sur le premier trimestre clos fin décembre, contre une perte de 564 millions un an plus tôt, pour un chiffre d’affaires en hausse de 47% à 1,52 milliard d’euros.

L’activité clé des mémoires, qui génère un tiers environ du chiffre d’affaires du groupe allemand, a renoué avec les bénéfices au premier trimestre et affiche un résultat avant intérêts et impôts (Ebit) de 29 millions d’euros, contre une perte de 375 millions sur la même période l’an dernier. Pas d’euphorisme Après quasiment deux années de crise et de pertes, ces résultats sonnent comme une bonne nouvelle. Mais le secteur n’ose plus faire de prévisions positives même après des signes encourageants (les résultats d’Intel ont eux-aussi été meilleurs que prévu). “Même si nous observons les premiers signes d’une évolution positive du marché, il est trop tôt pour parler d’une amélioration soutenue et générale”, a souligné dans un communiqué Ulrich Schulmacher, le président du directoire du groupe. La demande devrait rester stable sur la plupart des segments mais l’environnement global restera difficile durant les six premiers mois de 2003, a-t-il ajouté.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur