Infineon veut couper ses branches malades

Cloud

Le fabricant de semi-conducteurs va se séparer de ses activités déficitaires

Est-ce parce que le marché des semi-conducteurs s’apprête en 2005 à subir un sévère retour de bâton qu’Infineon prend la décision de tailler dans le vif? Le fabricant de puces annonce en effet vouloir céder ses activités déficitaires.

“Face à une activité non-rentable, nous prendrons les mesures appropriées”, a déclaré Wolfgang Ziebart au Financial Times Deutschland de ce mercredi. Le capital-risque et la recherche avec la société Biochips seraient particulièrement visés par ce programme de cessions. Par ailleurs, le groupe allemand a annoncé qu’il reverrait en baisse le montant de ses investissements à son usine de Richmond, en Virginie. Infineon avait un projet d’un milliard de dollars pour accroître la capacité de production de mémoires DRAM de son usine américaine. “Nous investirons moins qu’initialement prévu à Richmond”, a expliqué Wolfgang Ziebart. “Pour 2005, nous n’attendons pas d’effet stimulant pour les mémoires”. Après une année 2004 record, 2005 devrait connaître un fort ralentissement. L’association World Semiconductor Trade Statistics (WSTS) a déjà révisé en forte baisse ce mois-ci sa prévision de croissance pour 2005 à 1,2% contre 8,5% auparavant. Taiwan Semiconductor Manufacturing (TSMC) et United Microelectronics, les deux principaux sous-traitants du marché, tout en publiant des résultats en forte hausse, ont fait état de perspectives plus que prudentes en anticipation d’un ralentissement des ventes des fabricants d’électronique. Le néerlandais Philips a révisé en baisse sa prévision pour les ventes mondiales en 2005, anticipant désormais une stabilité du marché alors qu’il tablait auparavant sur une croissance de 5%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur