Infogrames: Bruno Bonnell met sa démission en balance

Cloud

A quoi joue le fondateur d’Infogrames? Il met sa démission en balance si son plan de refinancement pour 2005 n’était pas voté par la majorité des actionnaires! Sérieux?

Coup de théâtre dans l’univers du jeu vidéo? Le très médiatique Bruno Bonnell, patron et fondateur d’Infogrames, leader européen des jeux vidéo, depuis 20 ans (!) et acquéreur d’Atari aux Etats-Unis, tape du poing sur la table. Il a tout simplement déclaré qu’il donnerait sa démission si les actionnaires ne votaient pas son plan de refinancement de la dette. Le plan prévoit notamment une émission d’actions qui couvrirait une conversion de bons de souscription (BSA), à hauteur de 117 millions d’euros, venant à échéance en juillet prochain. Faute du quorum non atteint à la dernière assemblée générale, le vote de cette résolution a été repoussé au 19 janvier. Le p-dg de la firme d’origine lyonnaise a déclaré: ”

Tout président de société, s’il est mis en minorité par les actionnaires, doit partir“, a-t-il lâché, avant d’ajouter: “Mais nous n’en sommes pas encore là“. Le premier semestre de l’exercice fiscal en cours (2004-2005) s’est soldé par une perte de 42,2 millions d’euros. La dette totale d’Infogrames s’élèverait à 352,5 millions. Une levée de fonds à hauteur de 39 millions d’euros vient de se conclure par augmentation de capital via une émission de bons de souscription (gratuits). Malgré cela et malgré d’assez bonnes ventes ces derniers mois, l’action a été très chahutée pour tomber à 1,18 euros (elle avait culminé à 4,5 euros).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur