Informatica joue à cache-cache avec son CEP

Sécurité

Le spécialiste de l’intégration de données, annonce RulePoint 5.1, la nouvelle version de sa solution de CEP. Plus simple, plus riche, plus rapide, et mieux «caché»…

Comment retrouver ses petits dans de multiples systèmes d’information constitués d’applications et de données hétérogènes? Le CEP (Complexe event processing ou traitement des événements complexes) tente de répondre à cette problématique, et connait un succès croissant chez les éditeurs de middleware et de bases de données les plus en pointe.

Le CEP vise à débusquer «en temps réel» des événements significatifs dans un grand volume d’informations, en combinant divers types de traitements: corrélation, abstraction, rapprochement, causalité, chronologie, etc. Alors, il devient possible d’alerter des personnes ou des processus afin de prendre des décisions ou d’automatiser le déclenchement d’actions.

Accéder à plus de sources

Malgré leur sophistication technologique, ces solutions doivent rester très accessibles aux utilisateurs métiers non-informaticiens. RulePoint 5.1 simplifie donc la définition d’alertes simples et de règles complexes concernant des sources de données multiples (messages temps réel, bases de données, flux de clics, flux de mesures télémétriques et systèmes de contrôle), en masquant la complexité technique à l’utilisateur. Outre les nouvelles plates-formes majeures prises en compte (IBM DB2, Oracle 11g R1, Firefox 3.6 et Java 1.6), la solution élargit ses fonctions géospatiales (GeoOutsideArea et Multi-Dimensional Arrays), et permet d’enrichir les sources de données attachées à chaque événement par des métadonnées spécifiques (source, localisation, statut de vérification)

Incréments et tampons accélèrent le traitement

Grâce à la capture de données uniquement nouvelles et des micro changements des bases de données au fil de l’eau, RulePoint 5.1 accélère les temps de traitement et diminue fortement les temps de réponse consécutifs aux événements prédéfinis. Autre optimisation des performances, la mise en cache des résultats d’analyse SQL (SQL Analytic Result Set Caching) et des résultats issus de Web Services (Web Services Result Set Caching) réduisent aussi la charge de traitement liée aux services Web et aux bases de données externes lors du processus d’enrichissement des événements. Bien entendu, l’utilisateur devra choisir le bon compromis entre taille de cache et rafraichissement des données. Une approche qui nécessite une bonne connaissance du cycle de vie des données concernées: un exercice réservé aux spécialistes, et qui devra rester transparent pour l’utilisateur final.

Réagir mieux et à bon escient

L’éditeur mentionne quelques exemples d’utilisation de sa solution par ses clients: le contrôle en continu de l’utilisation des cartes d’achat d’entreprise (notifie les utilisations non conformes, améliore la gestion des fournisseurs et facilite les négociations tarifaires); l’identification de suspects ou en difficulté en se référant à des modèles géospatiaux et pour intervention proactive en cas d’urgence, de contrebande ou de piraterie; la gestion de parcs de compteurs électriques intelligents avec aide des ménages pour contrôler leur consommation électrique. Autant de situations qui illustrent l’intérêt du CEP, sans parler de projets plus confidentiels comme la surveillance de fraudes bancaires.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur