Les informaticiens n’échappent pas à la hausse automnale du chômage

Régulations

Quelque 800 chômeurs de plus étaient inscrits dans les systèmes d’information fin septembre 2014. La hausse est plus marquée encore dans les catégories ABC (activité réduite incluse).

Le secteur informatique se heurte à la dégradation du marché de l’emploi constatée en France. D’après Pôle emploi et la Dares, 36 800 demandeurs en catégorie A étaient inscrits dans les « systèmes d’information et de télécommunication » fin septembre 2014, contre 36 000 fin août.

Le chômage IT en forte hausse sur un an

Par rapport à septembre 2013, la hausse est plus marquée encore avec 2 900 inscrits supplémentaires dans les SI en septembre 2014 (+9%) pour la seule catégorie A, celle des sans emploi. Dans les catégories ABC, où se côtoient les sans emploi et les personnes ayant exercé une activité réduite, la profession compte désormais 44 700 demandeurs d’emploi. Soit 1 900 demandeurs de plus sur un mois et 4 000 de plus sur un an (+10%).

Si le taux de chômage dans les métiers IT (8% en 2013, selon les chiffres communiqués en septembre par la Dares) demeure inférieur à la moyenne nationale (10,2% de chômage en France au sens du BIT), certains profils sont plus touchés que d’autres. Ainsi, dans la famille professionnelle « informatique et télécommunications », le taux de chômage des employés et opérateurs de l’informatique atteint 13%, alors que celui des ingénieurs ne dépasse pas 5%.

Des intentions élevées de recrutement

Malgré un repli en un an, la proportion d’entreprises ayant recruté au moins un cadre en informatique au troisième trimestre 2014 a tout de même atteint 87%, selon le dernier baromètre de l’Association pour l’emploi des cadres (Apec). Et 91% des entreprises du secteur envisagent de recruter au quatrième trimestre. Le turnover et la « guerre des talents » que se livrent les SSII/ESN, les éditeurs de logiciels et les start-ups du numérique confortent la tendance.

crédit photo © Dimitris Skordopoulos – Shutterstock.com

Lire aussi
– Les recrutements d’informaticiens ont reculé sur un an
– Pénurie de talents : les informaticiens intègrent le top 10 mondial


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur