Information Builders propose son BI-BAM

Logiciels

En combinant WebFocus à son nouveau iWay Activity Monitor, l’éditeur enrichit le BAM de fonctions décisionnelles évoluées et multi-formats

Piloter une entreprise. Quel défi ? Pourtant, l’accomplissement de ce challenge revient à chaque manager responsable de ces activités. Or, le suivi d’une activité passe immanquablement par la compréhension des processus, ce que permet en partie le BPM (Business Process Management). Une fois ces processus identifiés et décrits, les logiciels de Bam (Business Activity Monitoring) proposent d’en superviser l’activité en temps réel (ou presque, selon les cas) afin de prendre des mesures correctives par des décisions avisées.

Avec iWay Activity Monitor, l’entreprise peut rassembler et consolide les informations émanant des applications internes ou externes. En consultant les indicateurs produits par cette solution, le responsable opérationnel peut anticiper les risques et modifier ses plans d’action si nécessaire.

Réactivité et pertinence

En cas de problème ou d’incident, un temps précieux est souvent gaspillé à la recherche des processus défaillants ou affaiblissant l’activité. Un défi impossible à réaliser sans visibilité très claire de l’activité. La promesse du BAM : réduire ou supprimer cette perte de temps. Aujourd’hui, ces logiciels vont bien au-delà des indicateurs-clés de performance. Ainsi, ils utilisent des fonctions analytiques afin de mesurer l’impact d’éventuelles décisions à venir et d’anticiper les risques. Information Builders a intégré sa plate-forme décisionnelle WebFocus à iWway Activity Monitor.

Cette solution BAM clés en main propose des composants standards iWay prêts à l’emploi, à travers plusieurs protocoles d’échange : HTTP, HTTPS, AS2, RNIF/CITX, Web services, et SMTP. Une dizaine de rapports prédéfinis sont proposée, et les fonctions évoluées de Business intelligence autorisent l’entreprise et/ou ses prestataires à déployer rapidement un environnement opérationnel.

L’éditeur rappelle que « toutes ces données peuvent alors être utilisées dans le cadre plus étendu du CPM (Corporate Performance Management ou gestion de la performance de l’entreprise).»

A lire : notre dossier sur la BI


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur