‘Information on Demand’ : IBM veut accélérer

Logiciels

Les 7.500 visiteurs de la deuxième édition de la convention ‘Information on demand,’  ont bien reçu le message

Las Vegas – L’évènement ‘Information on demand‘ lancé par IBM il y a un an , présente au moins un objectif: aller au delà de la création d’infrastructures pour gérer et stocker des données, du contenu. La démarche semble séduire un nombre croissant d’entreprises.

Pour Big Blue, cette 2è édition est l’occasion de mettre l’emphase sur sa stratégie de traitement de l’information, architecturée autour de trois piliers : les données, le contenu et l’information. Chacun d’eux présente son lot d’annonces, parfois stratégiques.

Les data – DB2, Informix et données critiques

Dans le domaine des données, IBM annonce tout d’abord DB2 9.5 for z/OS, nouvelle version de son serveur de bases de données, également surnommé Viper 2, dont l’innovation principale est le “tout XML”, jusque dans les transactions, ce qui permet de démultiplier la vitesse de traitement.

L’occasion également d’enrichir son offre DB2 avec un environnement intégré de gestion des données en mode Web basé sur Eclipse, Data Studio, dans une approche ILM de gestion du cycle de vie.

Et surtout une nouvelle version de son entrepôt de données, DB2 Warehouse 9.5, qui s’enrichit de capacités d’intégration et d’analyse en temps réel de données structurées et non structurées dans une approche de Warehouse dynamique.

Des avancées très applaudies – les clients d’IBM sont rassurés ! – concernent Informix. La base de données, tout d’abord, avec la nouvelle version IDS 11, nom de code Cheetah, et son nouveau système de gestion et de transaction de la base de données hiérarchique.

IMS 10, outil de gestion et système d’information de la base Informix, s’enrichit de nouvelles fonctionnalistés XQuery, XML, Java et WSS (services Web) qui en font une plate-forme d’extension de la SOA (Services Oriented Architecture) pour le mainframe.

Enfin, IBM a annoncé la disponibilité en version bêta avant la fin de l’année de Master Data Management Server, sa première solution logicielle de gestion des données stratégiques de l’entreprise, comptables, produits et clients.

Le contenu – ECM

Issue de l’acquisition de FileNet, cette activité est devenue stratégique pour IBM qui affiche sur le contenu une progression supérieure à celle du marché. L’évolution des offres en la matière est plus complexe, les innovations sont moins sensibles, même si elles sont bien présentes.

Ainsi IBM annonce la famille Content Management 8.4, nouvelle offre d’ECM (Enterprise Content Management). Cette suite logicielle est destinée à la gestion du contenu et des documents, dans une approche BPM (Business Process Management) de ‘content centric’. Mais le plus sensible chez Big Blue ne se voit pas, puisqu’elle touche l’optimisation du matériel.

L’information : IBM Information Server

IBM accélère son initiative d’intégration de l’information. C’est pourquoi la plate-forme logicielle Information Server, élément principal de fédération de l’offre d’IBM, supporte désormais totalement les serveurs System z, avec plus de sources de données, la capacité de traiter de plus larges volumes et une connexion certifiée temps réel avec SAP.

IBM apporte également à Information Server de nouvelles capacités de recherche basées sur les métadonnées à partir du poste de travail, intégrées sur les outils de l’utilisateur, qu’il s’agisse d’Excel ou de solutions de modélisation ou de reporting.

L’acquisition de DataMirror permet à IBM d’intégrer des capacités étendues de capture en temps réel des données modifiées et de réplication, d’intégration, de nettoyage et d’analyse de grands volumes de données sans impacter les p erformances.

Enfin, IBM a pris la dimension des ‘mashups‘ comme outil pour rendre l’information de l’entreprise disponible à l’expérimentation, et annonce Mashup Starter Kit, son outil dédié à la création de ces mini services accessibles depuis le poste de travail.

Au bilan, cette 2è édition d’ IBM Information on Demand est riche en annonces stratégiques et en prises de positions sur le marché. On peut le résumer par la gestion du cycle de vie des données, l’optimisation des processus sur le contenu et le transactionnel temps réel et sécurisé sur l’information.

D’autres précisions sont à venir sur les principales annonces.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur