L’informatique représenterait 17 % des embauches de cadres en 2012

Régulations
Association pour l'emploi des cadres

Alors que l’APEC anticipe un recul de 3 % des recrutements de cadres en France cette année, le secteur informatique se maintient. Il devrait recruter à lui seul 30 000 personnes, soit 17 % des embauches de personnels d’encadrement.

Conformément à de précédentes estimations, plus de 30 000 cadres devraient être recrutés cette année dans le secteur informatique, ce qui représente 17 % des 176 300 embauches de cadres prévues au niveau national, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC).

La stagnation de l’emploi cadre se confirme

Les recrutés seront principalement des cadres juniors et des professionnels confirmés qui viendront remplacer des salariés partis à la retraite. Dans le secteur informatique, les départs sont davantage liés à une rupture conventionnelle, une démission ou un licenciement. Les jeunes diplômés auront plus de mal à accéder à un premier emploi, tandis que les seniors seront davantage touchés par le chômage.

Par ailleurs, dans la perspective d’une progression annuelle du PIB inférieure à 1 %, le marché de l’emploi des cadres dans son ensemble devrait stagner jusqu’en 2016, observe l’APEC. Ainsi, dans un contexte économique défavorable où les dépenses d’investissements resteront limitées, le volume annuel d’embauches de cadres varierait de 177 000 à 179 000 de 2013 à 2016, contre 181 300 embauches en 2011.

Quant aux recrutements à venir dans la filière informatique, ils seront essentiellement externes, le passage au statut cadre en interne étant moins prisé que dans d’autres secteurs du fait de l’importance du taux d’encadrement dans le secteur IT (63 % fin 2011, au lieu de 18 % pour tous secteurs confondus).


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur