Informatique: l’Inde ne connaît pas la crise

Cloud

Les exportations explosent: une véritable success story qui fait bien des envieux.

En Inde, l’essoufflement mondial du secteur informatique doit bien faire sourire. Crise? Le pays en entend parler, mais de très loin…

Car en Inde, l’informatique poursuit depuis plusieurs années une insolente croissance. Les exportations de logiciels et de services informatiques ont ainsi augmenté de 28% lors des 9 premiers mois de l’exercice 2002-2003. Les recettes de ces exportations sont évaluées à 6,6 milliards d’euros contre 5,2 l’année précédente. Selon l’association des entreprises informatiques du pays, les exportations des logiciels et des services devraient représenter cette année 20,4% du total des exportations du pays contre 4,9% en 1997. Une réussite liée à la sous-traitance Et ce n’est pas tout. Si les entreprises indiennes exportent en masse elles sont en plus très rentables avec des marges bénéficiaires supérieures à 25%. Un taux qui n’existe plus depuis de longues années en Occident. En fait, le ralentissement mondial du secteur profite à l’Inde. Car le sous-continent sous-traite beaucoup. L’Inde est devenue la destination favorite des firmes américaines (60% des exportations de logiciels sont destinées aux USA) et occidentales qui y trouvent une main d’oeuvre qualifiée et bon marché. Et la mauvaise conjoncture pousse ces firmes à s’engager d’avantage en Inde. A terme, les exportations devraient générer 50 milliards de dollars en 2008 et créer 2,2 millions d’emplois directs (!). Alors, l’Inde, future super-puissance informatique?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur