Informatique: optimisme mesuré du Gartner

Régulations

Le cabinet d’analystes prévoit pour 2004 une hausse des investissements de 5,4%

Alors que pas mal d’indicateurs montrent des signes positifs: reprise des ventes de PC, retournement du marché des semi-conducteurs, le redouté cabinet d’analyses Gartner suit également la tendance en affichant un optimisme mesuré pour 2004.

A l’occasion de sa conférence annuelle Gartner Symposium à Orlando, en Floride, la société prévoit en 2004 une croissance solide des matériels et logiciels, et une hausse des achats de services informatiques et dans les télécommunications sans fil. Elle annonce une augmentation de 5,4% en 2004 des investissements mondiaux dans les nouvelles technologies avec 2.400 milliards de dollars contre 2.270 milliards en 2003. Par ailleurs, Gartner anticipe une croissance régulière d’environ 5% tout au long des années suivantes jusque 2007, en ralentissement par rapport au boom technologique des années 1990 où la croissance tournait entre 9 et 10% par an. La plus forte croissance est attendue dans le secteur des matériels informatiques. Après une récession de 2,2% en 2002 et en stagnation en 2003, il devrait augmenter de 4,4% à 355 milliards de dollars en 2004. Le marché des logiciels devrait quant à lui augmenter de 2,2% en 2003, puis de 7% en 2004 et de 8% en moyenne annuelle jusque 2007. On se demande comment le Gartner arrive à autant anticiper dans un marché autant soumis au contexte géo-politique… Un quart des emplois informatiques seront externalisés D’ailleurs, cet optimisme laisse songeur Joseph Marengi, directeur général de la division Amériques de Dell: “L’année à venir ressemble plutôt à 2003. Je ne vois pas de grand changement à l’horizon”, a-t-il déclaré. Mais ces chiffres positifs auront de quoi rassurer un secteur encore en plein doute. Concernant les leviers de croissance, Gartner prévoit une adoption rapide des réseaux de transmission de données sans fil, à haut débit et sécurisés. La nomadisation croissante des professionnels entraînera le passage de l’ordinateur de bureau au PC portable, avec de plus en plus de moyens permettant de rester connecté en déplacement. Par ailleurs, un nombre croissant d’ordinateurs serveurs sera nécessaire pour stocker les données recueillies sur les réseaux. D’un autre côté, le cabinet estime que l’externalisation va se poursuivre dans le secteur surtout au niveau des postes de services et de logiciels vers des pays à faible coût de main-d’oeuvre. Gartner estime que d’ici 2008, 25% des emplois du secteur informatique dans son ensemble seront localisés dans des pays émergents comme l’Inde.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur