Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

Atos migre son émulateur quantique chez OVHcloud

L’ESN Atos et l’hebergeur OVHcloud ont négocié un nouveau partenariat. Dans ce cadre, l’émulateur quantique d’Atos, la Quantum Learning Machine (QLM), sera prochainement accessible « en tant que service » dans le nuage informatique d’OVHcloud.

L’objectif de ce partenariat est double.

Il s’agit pour les deux groupes basés en France de renforcer leurs offres respectives face à la concurrence américaine et chinoise. Ils ambitionnent, par ailleurs, de contribuer au développement d’un écosystème européen investit dans l’informatique quantique.

« Ce partenariat est une étape majeure dans la préparation de la révolution quantique. Grâce à OVHcloud, nous pouvons proposer une version Cloud ‘as a service’ pour ainsi démocratiser et partager plus largement nos technologies d’émulation quantique pour préparer l’avenir », a déclaré Emmanuel Le Roux, SVP, directeur HPC, IA et Quantique chez Atos.

Calcul haute performance

Emmanuel Le Roux se dit convaincu que « l’avenir du calcul haute performance réside dans l’hybridation de nos technologies, entre le calcul traditionnel et l’intégration de co-processeurs, d’accélérateurs, de briques quantiques et du cloud ».

En émulant un environnement quantique réel, la QLM reproduit différentes approches de calcul quantique. Dans le détail, le système proposé est doté de la puissance du serveur SMP BullSequana X800 permettant de couvrir trois modes de programmation quantique : le modèle à portes logiques quantiques, le modèle annealing et le modèle analogique.

Avec la QLM déployée chez OVHcloud, « les utilisateurs pourront émuler des circuits jusqu’à 38 qubits en double précision, et résoudre des problèmes de recuit quantique (quantum annealing) jusqu’à 5 000 qubits », précise Atos par voie de communiqué.

En proposant ces capacités dans le nuage d’OVHcloud, Les acteurs de l’écosystème disposeront ainsi d’un environnement de programmation « Made in Europe » pour développer et expérimenter des briques logicielles quantiques « as a service ».

Et, par extension, préparer l’arrivée effective des premiers ordinateurs quantiques.

(crédit photo © immimagery – Adobe Stock)

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

3 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

3 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

3 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago