Infosys envisage acquisitions et R&D en France, en Allemagne

Régulations

En visite à Paris, le CEO de la société de services indienne a laissé entendre qu’Infosys pourrait créer des centres de développement en France et en Allemagne, possiblement en lien avec des petites acquisitions… La compagnie progresse annuellement de +30% !

L’activité d’Infosys en Europe pèse 25 ou 26% des revenus de la compagnie. Or, elle a enregistré une ”

très forte croissance des dernières années“, constate Nandan Nilekani, CEO de cette SSII, de passage à Paris, et interrogé par le quotidien Les Echos. Certes, la moitié de ce chiffre d’affaires européen est réalisé au Royaume-Uni. Mais le potentiel est là. “Notre croissance va être plus forte en Europe que dans le reste du monde” a précisé Srinivas B.G., ‘senior vice-president’ pour la zone Europe, Afrique et Moyen-Orient. D’où l’hypothèse de créer des centres de développement en France et en Allemagne. “A l’avenir, cette progression va s’appuyer sur une combinaison de centres ‘near-shore’ et ‘off-shore’“. Et Les Echos d’ajouter que la SSII pourrait procéder à de petites acquisitions ciblées. Le quotidien économique rappelle qu’Infosys emploie une centaine de personnes en France “auxquelles s’ajoutent 250 employés travaillant en Inde pour la filiale française“. Tout est relatif, il est vrai… car le groupe est énorme. 25 ans, déjà

Numéro 2 des sociétés informatiques en Inde, derrière le célèbre conglomérat industriel Tata, Infosys réalise 70% de ses activités avec les Etats-Unis. L’entreprise, qui fête ses

25 ans le 2 juillet prochain, emploie au total 53.000 personnes dans le monde, pour un chiffre d’affaires qui devrait approcher les 2,8 milliards de dollars sur le prochain exercice fiscal. Elle table également beaucoup sur son développement en Chine.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur